Maroc: Journée mondiale de la langue arabe - Nécessité de redorer le blason de l'arabe classique

Rabat — Utilisée quotidiennement par près de 300 millions locuteurs de par le monde, la langue arabe, qui fascine de plus en plus de jeunes par sa calligraphie, poésie et prose, fête, vendredi, sa Journée mondiale sous le thème "Les académies de la langue arabe : une nécessité ou un luxe ?".

"Dans la diversité de ses formes, classiques ou dialectales, de l'expression orale à la calligraphie poétique, la langue arabe a donné naissance à une esthétique fascinante, dans des domaines aussi variés que l'architecture, la poésie, la philosophie et la chanson", lit-on dans le site web de l'UNESCO.

La langue arabe donne accès à une incroyable variété d'identités et de croyances et son histoire révèle la richesse de ses liens avec d'autres langues, poursuit l'Agence onusienne.

Jouant un rôle de catalyseur dans la connaissance, la langue arabe a favorisé la diffusion des sciences et philosophies grecques et romaines en l'Europe de la Renaissance, permettant ainsi un dialogue des cultures le long des routes de la soie, de la côte de l'Inde à la Corne de l'Afrique.

La Journée mondiale de la langue arabe 2020 est l'occasion de réfléchir et de discuter de la manière dont les académies de langues peuvent contribuer à la relance et à l'amélioration de l'utilisation de l'arabe classique. C'est aussi l'occasion de mettre en valeur et de célébrer la richesse et l'importance de cette langue dans le monde.

Les progrès technologiques et l'utilisation étendue de langues mondiales telles que l'anglais et le français ont entraîné de nombreux changements dans l'utilisation de la langue arabe, souligne l'UNESCO, mettant en garde que "de plus en plus, ces langues étrangères remplacent la langue arabe tant dans la communication quotidienne que dans le domaine universitaire".

L'arabe classique est, en outre, de moins en moins utilisé, de plus en plus de personnes optant pour l'utilisation de la dialectique arabe locale. Face à cette situation, "il est de plus en plus nécessaire de préserver l'intégrité de l'arabe classique en le rendant conforme aux exigences de notre paysage linguistique en mutation", préconise-t-on.

A cette occasion, une table ronde virtuelle sera organisée sous le thème "Les académies de la langue arabe : une nécessité ou un luxe ? ». Elle réunira des experts, des universitaires, des journalistes et des représentants d'institutions spécialisées, afin de réfléchir sur le rôle des académies de langues dans la sauvegarde et la valorisation de la langue arabe.

Cette célébration vise notamment à souligner l'héritage et l'immense contribution de cette langue à l'humanité. Cette Journée offre également l'occasion de se pencher sur le statut et l'avenir de l'une des langues les plus parlées dans le monde.

Les Journées des langues de l'ONU visent à promouvoir et à célébrer le multilinguisme et la diversité culturelle, ainsi que l'égalité de toutes les langues officielles utilisées par l'Organisation et ses institutions : arabe (18 décembre), chinois (12 novembre), anglais (23 avril), français (20 mars), russe (6 juin) et espagnol (12 octobre).

Cette célébration s'inscrit également dans le cadre de la Décennie internationale du rapprochement des cultures (2013-2022), dont l'UNESCO est l'institution chef de file.

La Journée mondiale de la langue arabe est célébrée chaque année le 18 décembre depuis 2012. Cette date coïncide avec le jour où, en 1973, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté l'arabe comme sixième langue officielle de l'Organisation.

"Si elle comporte son lot de menaces pour le multilinguisme, l'intelligence artificielle est également un formidable vivier d'opportunités et de promesses. Par le développement d'outils de traduction instantanée, elle pourrait ainsi faciliter le dialogue entre les peuples et les cultures. Par le perfectionnement et la personnalisation des enseignements, elle pourrait encore grandement faciliter l'apprentissage de plusieurs langages et ainsi favoriser l'essor de la langue arabe", avait écrit Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO, dans un message à l'occasion de la Journée mondiale de la langue arabe de 2019.

Durant plusieurs décennies, la langue arabe a été celle des sciences et de la culture, mais aujourd'hui elle tend tant bien que mal de se positionner au sein de la diversité culturelle mondiale en vue de mettre en avant la richesse et l'importance de la langue dans le monde.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.