Cameroun: Célestin Djamen se dit prêt à accepter une nomination dans un gouvernement de Paul Biya

18 Décembre 2020

Le membre démissionnaire du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, ndlr) l'a fait savoir hier sur Radio Balafon

«Monsieur Kamto a beaucoup inspiré les gens. Monsieur Kamto, disait-on à l'époque, allait pour servir la République, le gouvernement. Je crois si j'ai bonne mémoire qu'il a fait sept ans au gouvernement et on a trouvé ça tout à fait normal. Je pense que Célestin Djamen peut aussi considérer qu'il est en mesure de servir la République. Je rappelle que monsieur Kamto était ministre de Paul Biya. Il est aujourd'hui président d'un parti d'opposition». a t-il souligné au micro de ABK Radio, répondant aux questions de Cyrille Bojiko

«Je suis prêt à servir mon pays dans tous les domaines. Je ne rends pas service à un individu. Je rends service à mon pays. De la même manière que monsieur Kamto à l'époque a été sollicité pour venir remplacer l'équipe foireuse qui conduisait l'affaire de Bakassi, il a accepté au nom de la République. Et mieux encore, il est allé au gouvernement pour servir la République me semble-t-il. La même logique m'anime et je crois que c'est fondé parce qu'en vérité, quand on fait appel à vous parce que les choses ne marchent pas très bien parce qu'on pense que vous avez les qualités pour apporter une espèce de contribution à l'édification d'un pays encore plus prospère, je ne vois pas de raisons pour lesquelles je dirais «non» quand mon pays m'appelle», ajoute Célestin Djamen.

Ancien diasporien, ancien cadre à France télécom, ancien membre du SDF (Social Democratic Front, ndlr), Célestin Djamen était le secrétaire national aux droits de l'Homme du Mrc. Il a annoncé sa démission du parti de Maurice Kamto le lundi 14 décembre dernier à Douala, lors d'une conférence de presse.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.