Cote d'Ivoire: 13 ministres cooptés pour la reprise du dialogue politique avec l'opposition et la société civile sur les Cei locales

Une semaine après les indications données par le Président de la République, Alassane Ouattara, le lundi 14 décembre 2020 lors de la cérémonie de prestation de serment, le Premier ministre, chef du gouvernement Hamed Bakayoko, acte la reprise du dialogue politique entre l'opposition et la société civile le lundi 21 décembre 2020, pour des échanges sur la composition des Cei locales en vue de l'organisation des législatives à venir.

Selon le mode opératoire du gouvernement, la session du lundi 21 décembre 2020 devrait porter essentiellement sur les Cei locales , qui sont des enjeux importants dans le cadre des élections législatives, qui ont un aspect local.

Il s'agit pour le gouvernement qui n'a pas prévu toucher le découpage électoral actuel, d'aboutir à un accord et un consensus, en vue de la participation de tous , dans le fonctionnement des Cei locales , étant entendu que la question de la Cei a déjà fait l'objet d'une proposition du gouvernement à la veille de l'élection présidentielle.

Comment l'opposition ivoirienne et la société civile vont-elles réagir et accueillir le mode opératoire choisi par le gouvernement ?

En vue de répondre à l'ensemble des préoccupations éventuelles de l'opposition et de la société civile, le Premier ministre Hamed Bakayoko a , outre lui-même, coopté 13 membres du gouvernement pour cette première session de la reprise des discussions.

Le ministre de la réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin, ne devrait pas pour le moment , participer à ce nouveau round de discussions.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.