Ile Maurice: St Patrick - Un samedi matin à la JKC Foundation...

19 Décembre 2020

Une maison à la rue Boundary, Rose-Hill, à quelques mètres de l'église St Patrick où le soleil du matin nous guide à l'intérieur de la salle, laissant la place à une majestueuse librairie publique. Les murs sont empreints d'histoire, tapissés de photos et célébrant au-delà d'un homme, le vrai mauricianisme. C'est dans cette pièce qui devient un sanctuaire du savoir qu'une vingtaine d'enfants âgés de cinq à 12 ans, issus de divers milieux se côtoient ce samedi 12 décembre 2020.

Leurs rires et cette atmosphère de camaraderie étonnent les passants et parents accompagnateurs. Venant des écoles privées du Clavis au Lycée Labourdonnais aux écoles primaires St- Enfant Jésus de Rose-Hill et ZEP de Stanley, ces enfants, assis autour d'une longue table, offrent à leurs nouveaux copains leurs idées et suggestions. Qu'ils se parlent en anglais, français ou créole, ils se comprennent et partagent la même passion pour le dessin et la créativité. Ils sont secondés dans leurs créations par deux fantastiques apprentis- artistes Tania et Tasha, des élèves de Nirveda Alleck et ont des rencontres inédites avec certains maestros de l'art, Gael Froget et Evan Sohun, pour en citer certains.

Qu'ils s'appellent Mateo, le bavard d'Albion qui peut raconter sa vie en quelques minutes, Killian de Floréal qui prend son rôle très au sérieux, Mesen de Rose-Hill, qui porte fièrement son tikka blanc au front - symbole de sa participation à la prière du matin ou le nationaliste Kejilen de Stanley qui ne jure que par les quatre couleurs du drapeau mauricien, le samedi matin est devenu depuis le 18 novembre un moment sacré qu'il faut passer à la JKC Foundation.

L'idée de proposer aux enfants des Arts Labs vient de Lillka Cuttaree, la fondatrice de la JKC Foundation. Suite au décès de son père Jaya Krishna Cuttaree (JKC), plus connu comme Jayen, elle décide de créer cette fondation à la rue Boundary, Rose-Hill. Elle voit dans cette initiative une approche créative et consensuelle pour cimenter une nation et garder vivantes la mémoire et les valeurs de son père. Un homme qui a marqué la ville de Rose Hill par son leadership empreint d'humilité, d'intégrité et de vision. Jayen Cuttaree fut, sans interruption, député, maire et ministre de 1982 à 2010, consacrant trente années de sa vie à l'amélioration des infrastructures et du logement, la création d'écoles maternelles et de clubs sportifs municipaux pour le bonheur des habitants de Rose-Hill. À quelques jours des deux ans de sa mort, nous ne pouvons qu'espérer que cette même ville de Rose-Hill saura célébrer un jour son héritage dignement.

Les activités de dessin se terminent le 19 décembre par une exposition des oeuvres de ces bouts de chou, entourés de leurs parents. Ils se sépareront avec un pincement au coeur de ne plus se côtoyer le samedi matin mais l'expérience positive laissera un impact indélébile qui façonnera leur attitude dans leurs vies futures.

Qu'importe le nom qu'ils portent, d'où ils viennent, ils se souviendront de ces heures passées au JKC Foundation entourés d'artistes, de personnes attentionnées qui ne veulent voir que leur bonheur et leurs sourires. Après tout, «JKC Foundation stands for JUST, KIND & CARING... »

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.