Angola: Relance du programme de solidarité sociale

Luanda — La Bourse de solidarité sociale (BSS) a été relancée samedi, par le ministère de l'Action sociale, de la Famille et Promotion de la Femme (Masfamu, sigle en portugais).

Le fonds de solidarité sociale a été lancé en 2017, et trois mois après, il a été interrompu en raison des réformes opérées dans l'Administration Centrale de l'État.

S'exprimant lors de la cérémonie de relance de BSS, organisé dans le pavillon principal de Cidadela Desportiva, à Luanda, la ministre Faustina Fernandes de Almeida Alves, a rappelé que le programme avait fonctionné à peine trois mois, à cause des réformes qui ont eu lieu à l'époque.

Selon elle, le lancement de ce programme découle de la nécessité pour le pays de se doter d'une plateforme d'actions de solidarité pour les populations en situation de vulnérabilité.

La Bourse de solidarité sociale est un programme de l'exécutif visant à coordonner les actions des individus, des entreprises, des groupes organisés et de la société en général, en faveur des citoyens les plus démunis.

Selon la ministre, ces actions ne pourront être possibles qu'avec l'engagement, l'esprit d'amour du prochain de tous les partenaires sociaux, bienfaiteurs et sponsors.

"Le pays reconnaît que, dans le cadre de la responsabilité sociale des institutions, les entreprises, les fondations, les associations et les églises contribuent énormément aux actions axées sur le bien-être des familles vulnéravles", a-t-elle souligné.

Le gouverneur a réitéré l'importance de la cartographie et de l'identification de tous les bénéficiaires, afin que l'aide arrive aux personnes qui sont réellement dans le besoin au niveau local.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.