Afrique: Les responsables de l'UNFPA pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre bouclent 2020 et préparent 2021 à la réunion de planification régionale

communiqué de presse

Dakar, 15 Décembre 2020 : Les membres de l'équipe de gestion régionale du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) issus des 23 pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre ont achevé une réunion de planification de trois jours pour clore 2020 et entamer 2021. La réunion de planification régionale qui s'est déroulée pratiquement du 9 au 11 décembre 2020, a réuni plus de 75 membres, dont le directeur régional, le directeur régional adjoint, les représentants résidents, les adjoints, les assistants et les conseillers régionaux.

La Directrice exécutive adjointe de l'UNFPA pour les programmes, Dr Diene Keita du siège, s'est également jointe à l'équipe du siège pour partager les félicitations et les encourager davantage. « Je sais que cette année a été difficile, mais vous avez tous été sur le terrain pour veiller à ce que nous atteignions le dernier kilomètre afin de réaliser les trois objectifs transformateurs ». Le Dr Diene Keita a déclaré qu'elle encourageait l'équipe à poursuivre le noble objectif de livrer jusqu'au dernier kilomètre et de ne laisser personne de côté, même au milieu d'une crise sanitaire mondiale sans précédent.

La pandémie de coronavirus a eu un impact significatif sur 2020 et a remis en question la manière dont l'UNFPA menait ses activités aux niveaux régional et dans les bureaux de pays. Lors de cette réunion de planification tenue sous la direction du Directeur régional de l'UNFPA pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, Mabingue Ngom, a salué la résilience, l'engagement et la fermeté du personnel en ces temps sans précédent.

« En nous réunissant, nous réfléchissons aux progrès accomplis, célébrons les succès, tirons les leçons de nos expériences positives et moins positives pour mieux aider les pays à atteindre les trois résultats transformateurs. » Mabingue a invité les responsables de l’agence dans la région à tirer des enseignements de cette expérience, à intensifier et à accélérer les interventions pour assurer un impact plus significatif les projets et programmes déroulés.

L'organisation a fait preuve de créativité et d’innovation pour s'acquitter de son mandat pendant la pandémie. Les bureaux pays devaient faire les choses différemment pour obtenir les résultats escomptés. Les bureaux pays ont partagé leurs expériences dans différents domaines de leur mandat, mais sans s'y limiter, la réalisation d'un recensement général de la population et de l’habitat, le soutien des services de santé sexuelle et reproductive, la mobilisation et l'autonomisation des jeunes pendant la pandémie.

Au Congo, par exemple, l'UNFPA a mené avec succès la cartographie du recensement sans enregistrer de cas positif au COVID-19 parmi le personnel sur le terrain. Le succès résulte du strict respect des mesures préventives de l’initiative et de la réponse nationale à la COVID-19.

S'appuyant sur l'expérience de la riposte contre le virus Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, où les systèmes de santé n'étaient pas préparés à faire face à la pandémie, l'UNFPA a reconnu que pour faire face à une épidémie, il fallait relever les défis immédiats. Il fallait également développer simultanément des interventions de relèvement pour renforcer la résilience des communautés et des systèmes de santé.

L'UNFPA doit s'adapter et être agile, ainsi, des ressources ont été réaffectées ou mobilisées pour financer le plan de réponse dans les pays. L'UNFPA continue de soutenir la SSR, en documentant et en partageant les meilleures pratiques et les leçons apprises, en plaidant pour la continuité des services de SSR et en jouant un rôle de leadership pour coordonner avec les différentes agences des Nations Unies.

Parmi les autres projets présentés et discutés figuraient l'initiative New Deal au Sénégal, le projet Démographie, paix et sécurité dans les pays du Sahel, Spotlight Initiative dans quatre pays cibles, la plateforme de coordination du bassin du lac Tchad, l'initiative SWEDD, la Ghana Youth Fellowship et d'autres.

Tout en faisant le point sur la façon dont les initiatives ont donné un élan vers l'atteinte des trois résultats transformateurs, ils ont souligné l'importance de 2021, en tant que dernière année du plan stratégique actuel. Par conséquent, les recommandations pour 2021 se sont concentrées sur l'amélioration de l'efficacité et de l'efficience des programmes, y compris la garantie de plans de travail annuels conjoints intégrés, le renforcement des outils de gestion des programmes et des opérations pour une programmation et une responsabilisation efficaces afin d'obtenir de meilleurs résultats dans la région.

La réunion de planification régionale a également permis aux gestionnaires de se plonger dans les préparatifs en cours du Plan stratégique 2022-2025, ce qui donnera une impulsion et accélérera la réalisation des trois résultats transformateurs et des objectifs de développement durable d'ici 2030.

Contacts:

Jacob Enoh Eben | Regional Communications Advisor, UNFPA WCARO | +221 77 358 6662 | eben@unfpa.org

Plus de: UNFPA in WCA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X