Madagascar: Averses et grêles - Les rues de la capitale inondées hier

Presque toutes les rues des zones basse ont été touchées par la montée des eaux.

En quelques dizaines de minutes, les rues d'Antananarivo se retrouvent sous les eaux.

La première averse d'hier après-midi, accompagnée de grêles dans certaines parties de la capitale, a déjà fait renouer les tananariviens avec les scènes récurrentes chaque année : rues inondées et embouteillages monstres un peu partout, aussi bien dans la ville que dans les périphéries. Tous les axes de sortie s'en retrouvent complètement bouchés tandis que dans les zones du centre, la circulation est complètement paralysée. Analakely, Behoririka, Soarano, Ankorondrano, 67ha, Alarobia Ampetsapetsa, Anosy, Andrefan'ambohijanahary, Besarety, Andravoahangy, Ivandry ainsi que l'ensemble des zones basses d'Antananarivo ont à nouveau subi les impacts des problèmes d'évacuation d'eaux de pluie.

Résultat : les pantalons retroussés, les robes relevées, les enfants portés sur les épaules et les traversées en charrettes, sont à nouveau devenus le lot des piétons. Les automobilistes, quant à eux, ont vu leur patience mise à rude épreuve durant plusieurs heures, hier soir. Les points noirs des embouteillages comme Analamahitsy et l'axe Avaradrano, ou encore l'axe Ankorondrano Tsarasaotra, les environs d'Ankadimbahoaka et bien d'autres ont observé des embouteillages jusque tard dans la soirée. Pour les usagers non véhiculés, trouver une place dans les taxis-be était quasiment impossible.

Pour beaucoup, cependant, cette première averse d'hier était porteuse d'un espoir de voir enfin l'alimentation en eau s'améliorer. Il reste à savoir si cette belle ondée suffirait à combler le gap de 100 000m3 d'eau par jour entre les consommations habituelles d'Antananarivo, chiffrées à 300 000m3 par jour et la production maximale de la Jirama ces dernières semaines à 200 000m3 par jour. Un retour à la normale envisageable avec une augmentation conséquente du volume des précipitations sur plusieurs semaines.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X