Burkina Faso: Ouagadougou - 162 tricycles mis en fourrière par la police municipale

22 Décembre 2020

«Dans le cadre de la lutte contre l'insécurité routière, la police municipale de Ouagadougou a effectué ce mardi 22 décembre 2020 un contrôle des tricycles dans la ville de Ouagadougou», annonce l'institution dans un communiqué. «Ce contrôle a concerné les documents administratifs et les éventuelles infractions au code de la route (surcharge, mauvais arrimage) et a permis la mise en fourrière de 162 tricycles», précise ledit communiqué.

Par ailleurs la police municipale rappelle aux conducteurs de tricycles à titre onéreux au respect strict du Décret N°2012-559/PRES/PM/MTPEN/MEF/MICA/MATDS/MID du 05 juillet 2012 portant conditions et modalités d'exploitation à titre onéreux et pour compte propre des vélomoteurs , motocyclettes ,tricycles et quadricycles à moteur.

Ce décret, faut-il le rappeler, interdit strictement aux «taxi-motos» de transporter des passagers dans les villes de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso. Il leur impose aussi une visite technique, une licence spéciale délivrée par la Commission communale des transports terrestres et une inscription au registre des transporteurs».

Le conducteur doit être obligatoirement âgé de 18 au moins et disposer du permis de conduire A assorti d'un certificat d'aptitude à la conduite des tricycles et quadricycles pour le tricycles et quadricycles.

Enfin, la conduite des «moto-taxis» est subordonnée au port par le conducteur de même que son passager d'un casque homologué.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.