Soudan: Le Soudan et l'Éthiopie examinent la démarcation des frontières internationales

Passage des réfugiés éthiopiens - Frontière de Hamadayet Le poste-frontière de Hamadayet, où les réfugiés d'Éthiopie traversent le fleuve pour se rendre au Soudan.

Khartoum — Le Soudan et l'Éthiopie ont repris mardi les réunions du comité de démarcation des frontières entre les deux pays.

La partie soudanaise présidée par le Ministre des Affaires du Cabinet, ambassadeur Omar Manis, tandis que la partie éthiopienne est présidée par le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Demeke Mekonnen.

S'adressant à la séance inaugurale, l'Ambassadeur Manis a indiqué la forte volonté dont jouissent les deux parties de redessiner les frontières entre les deux pays et leur possession d'une image claire, de connaissances accumulées et de confiance mutuelle, confirmant les liens historiques et intimes forts qui caractérisent le relations entre le Soudan et l'Éthiopie.

Le Vice-Premier Ministre éthiopien a remercié le gouvernement et le peuple soudanais à l'application de la loi et de l'ordre dans la région du Tigray, faisant allusion à la situation de paix, de stabilité et de sécurité qui prévaut actuellement dans la région.

Il a appelé les citoyens de la région à retourner en Éthiopie, affirmant la disposition de son gouvernement à faciliter leur rapatriement volontaire.

Le responsable éthiopien a affirmé le soutien de l'Éthiopie au Soudan durant la période de transition et œuvre ensemble dans les questions bilatérales et régionales d'intérêt commun, soulignant que certaines tensions frontalières ne nuiraient pas aux relations enracinées entre les deux pays.

"L'escalade aggravera la situation et suspendra les activités quotidiennes de la population des deux pays", a-t-il dit.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X