Cote d'Ivoire: Oxygène festival au collège Senghor à Toumodi - Marcellin Diby Attoungbré aide à la réintégration d'un élève

Le vendredi 18 décembre 2020 , la structure Oxygène Festival, une entité qui se veut être culturelle et propre au Collège Senghor de Toumodi, a fait sa toute première sortie sur l'esplanade de cet établissement devant 1500 élèves .

Pour l'occasion, les organisateurs ont choisi comme parrain un patron de presse en la personne de Marcellin Diby Attoungbré qui a fait parler son cœur.

Lors des allocutions, il a été fait cas d'un élève nécessiteux qui a déserté l'école après avoir eu le BEPC et s'est consacré à l'art du " Djomlo". Il est bon de souligner qu'il s'agit du fils de l'artiste Gasco Sran Nouan lui-même malade et financièrement démuni. Séance tenante, le parrain a décidé de le réinjecter dans le circuit scolaire et s'est engagé à payer ses frais scolaires de la classe de Seconde jusqu'en Terminale.

Le directeur du collège Concorde Senghor Guessan G. a remercié le parrain pour son geste louable et salutaire et a rendu un hommage à l'initiateur du festival: " Oxygène Festival est l'aboutissement d'un rêve que notre établissement a caressé depuis belle lurette. C'est le rêve d'un jeune professeur dynamique dont tout l'être respire la culture, spécialement la musique. Il s'agit de Fabrice Kouadio Kouassi notre professeur de musique."

Il a fait des doléances au parrain Marcellin Diby Attoungbré: " Nous demandons à notre parrain de nous aider à doter notre établissement d'un centre culturel, d'un groupe musical avec des instruments performants et d'une bibliothèque."

Fabrice Kouadio Kouassi, commissaire et concepteur de Oxygène Festival, par ailleurs réalisateur du même nom a expliqué l'opportunité de cette entité culturelle: " Oxygène Festival est né dans un contexte où nos us et coutumes sont en train de disparaître. Et donc nous venons en milieu scolaire pour inculquer à nos enfants ce qu'il faut afin qu'ils aient le pied dans le traditionnel et la tête dans la modernité. L'objectif principal de Oxygène Festival dont le thème cette année est "Cohésion sociale, socle de développement " est de promouvoir nos chants et danses traditionnels, nos attitudes traditionnelles qui ont permis à nos parents d'être de grands hommes."

À la fin de la cérémonie, le parrain a fait des dons en espèces aux autorités de l'établissement pour l'épanouissement du collège. Ensuite, il a posé la première pierre du centre culturel Oxygène du Collège Concorde Senghor et a animé un point de presse où il a profité en tant que fils de Toumodi, pour apprécier la situation socio-politique qui prévaut dans la cité: " Nous sommes toujours présents quand il s'agit d'accompagner ceux qui ont de belles initiatives. Bon vent à Oxygène Festival. Toumodi est un carrefour culturel, et il faut toujours accompagner les initiatives. Et il faut savoir que le président de la République nous a demandé d'être très proche de nos parents. C'est dans ce sens là que j'ai décidé d'aider ce jeune élève à reprendre les cours. Il faut aider et préparer ainsi la relève. Concernant la situation socio-politique, il faut savoir que depuis ce matin, (vendredi 18 décembre) nous sommes passés à Wawakro et à Pokoukro, les parents sont un peu perturbés par les arrestations et tout ce qui se passe. Nous appelons nos parents à la cohésion et à rester calmes. Nous suivons tous les événements. Il faut aller à l'apaisement. Il faut qu'on se prépare à revivre ensemble.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.