Algérie: Covid-19 - Décès du responsable de la commission médicale de la fédération algérienne de karaté, Dr Zohir Djoudi

Alger — Le responsable de la commission médicale de la Fédération algérienne de karaté, le Docteur Mohamed Zohir Djoudi est décédé mardi des suites du coronavirus, a-t-on appris auprès du président de l'instance, Slimane Mesdoui.

"Le Dr Djoudi était hospitalisé depuis près de 40 jours, et il avait lutté de toutes ses forces, mais le coronavirus a fini par l'emporter" a indiqué le premier responsable de la FAK, en profitant de l'occasion pour présenter ses sincères condoléances à la famille du défunt.

Outre son poste de responsable de la commission médicale de la Fédération algérienne de karaté, le Docteur Djoudi était membre de la commission médicale du Comité olympique algérien (COA), et surtout président de la commission médicale de la Confédération africaine de karaté. Deux postes qui lui ont valu une renommée internationale.

Il est le deuxième responsable du COA à être emporté par le Covid-19 au cours des quinze derniers jours, après le trésorier Rabah Chebbah, décédé le 8 décembre courant.

Outre son poste au COA, Chebbah était président de la Fédération algérienne de lutte, et sa disparition avait également suscité une vive émotion au sein de la famille sportive algérienne.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.