Congo-Kinshasa: Tshopo - Le ministre provincial de la santé encourage le projet des naissances désirables présenté par l'ABF

23 Décembre 2020

Dans la province de la Tshopo, le ministre provincial de la santé exhorte les médecins et autres cadres de la division provinciale de la santé et des zones de santé à s'approprier le projet de l'Association pour le Bien-Être familial-Naissances désirables( ABF). C'était mardi 22 décembre, lors de la présentation de ce nouveau projet par le coordinateur national de cette organisation non gouvernementale œuvrant dans le domaine sanitaire.

Pour le Ministre provincial de la santé, le docteur Joachim Ondendakemi, l'appropriation de ce projet permettra d'éviter le chevauchement et d'harmoniser les actions avec d'autres partenaires œuvrant dans le même secteur.

« Nous tous nous devons nous approprier du projet, mais aussi comme bien d'autres partenaires qui interviennent dans le secteur, nous devons harmoniser les actions, harmoniser les activités avec les autres programmes pour éviter le chevauchement. Nous ne voulons pas qu'on ait un même projet qui vient avec les mêmes objectifs, qui s'interpose encore sur un autre projet qui existait déjà et qui travaille dans le même sens, cela va nous poser beaucoup de problèmes dans l'évaluation.

Que nous tous, nous approprions ce projet s'il y a des propositions, des suggestions à faire, c'est le moment que nous devons le faire pour que ce projet apporte un plus sur la planification familiale. Aujourd'hui, nous tous, nous savons que les naissances désirables sont très très importantes aujourd'hui. Dans nos familles, dans nos communautés nous sommes en train de donner des naissances comme nous le voulons. Nous avons une surpopulation pour les uns ils disent que c'est bien mais pour nous les autres nous disons que ce n'est pas bien parce qu'il faut être en mesure de nourrir ces enfants, il faut être en mesure d' éduquer ces enfants » , a expliqué le ministre provincial de la santé.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.