Sénégal: Une enveloppe de 2, 5 milliards en appui au acteurs de la Culture

Dakar — Le secteur de la culture va bénéficier d'une aide de 2 milliards 500 millions de Francs CFA, a annoncé jeudi le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, au lendemain d'un sit-in contre les mesures de restriction imposées par la deuxième de Covid-19.

"Le chef de l'Etat m'a demandé, mercredi, de mettre à votre disposition une enveloppe de 2 milliards 500 millions de Francs CFA en guise d'appui", a-t-il déclaré.

Le ministre s'exprimait au cours de ses rencontres avec l'Association des acteurs de l'industrie musicale (AIM) et la Coalition des acteurs de la culture (CAM).

Abdoulaye Diop a recommandé aux différents acteurs de la culture de "réfléchir afin de voir comment procéder à la distribution de cette somme".

"L'Etat ne vient pas en substitution, mais en appui pour alléger la vie des concitoyens en cette période de crise sanitaire et qu'il ne s'agit pas encore une fois de remboursement. Je vous rappelle qu'actuellement, la priorité des priorités reste la santé des Sénégalais", a précisé le ministre.

Pour Zeynoul Sow, le président de l'AIM, des professionnels de la culture ont beaucoup été impactés suite à l'arrêté du 10 décembre interdisant les rassemblements.

"Nous saluons l'engagement du ministre de la Culture et sa disponibilité, mais également de celui du président de la République visant à améliorer les conditions de vie des acteurs de la culture", a-t-il dit.

De son côté, Daniel Gomez, le coordinateur de la Coalition des acteurs de la musique a soutenu que la structure qu'il dirige apprécie "les efforts consentis" par les autorités en vue d'accompagner les acteurs culturels dans ces moments difficiles.

Le ministre de la Culture a reçu les deux organisations séparément, d'abord l'AIM ensuite la CAM.

La coalition des acteurs de la musique (CAM) a organisé un sit-in mercredi à la Place de la Nation, à Dakar, pour protester contre les mesures de restriction dans ce secteur face à la deuxième vague de Covid-19.

Il étaient plusieurs dizaines à interpeller l'Etat à lever l'arrêté portant interdiction de faire de la musique, des chants et danses dans les débits de boissons.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.