Seychelles: Les chrétiens des Seychelles célèbrent un Noël "pas normal"

Les dirigeants chrétiens des Seychelles préparent leurs congrégations à célébrer un Noël "anormal" dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Alors que les catholiques et les anglicans se préparent à célébrer la naissance de Jésus Christ le 25 décembre, les dirigeants des deux diocèses des Seychelles, l'évêque Alain Harel et le révérend James Wong, ont envoyé des messages de Noël.

Chaque année, ce jour-là, les croyants assistent à la messe célébrée dans leurs paroisses respectives, mais cette année, cela se fera dans le cadre des mesures de prévention mises en place contre la COVID-19. Ceux-ci portent des masques, se désinfectent les mains et maintiennent une distance sociale et physique.

L'évêque catholique Harel a commencé son message en disant que tout semble indiquer que "nous ne célébrerons pas un Noël normal en cette année 2020".

Il a déclaré qu'avec la crise économique due au virus COVID-19, "de nombreuses familles auront moins de moyens pour acheter des jouets à leurs enfants et certaines auront même moins de moyens pour un bon repas de Noël. D'autres, plus aisées, ne pourront pas se déplacer à l'extérieur pour faire leurs achats dans les nouveaux temples de la consommation. Les familles, dont les membres vivent ou travaillent à l'extérieur, ne pourront pas se réunir pour la période des fêtes".

L'évêque catholique Alain Harel (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

"Dans un tel contexte, nous n'aurons pas une fête de Noël "normale" mais, si vous y réfléchissez bien, Noël est-il une fête normale ? Est-il normal que Dieu, infiniment puissant et créateur des galaxies et de tout ce qui existe, nous montre son vrai visage à travers celui d'un nouveau-né ? Est-il normal que le Roi des Rois naisse dans une étable ?" a demandé Harel dans son message.

Il a dit que l'année 2020 est l'occasion de passer un Noël "pas normal", car cela rappellerait aux chrétiens que Noël n'est pas un événement "normal".

"En effet, Dieu vient nous rejoindre et il nous manifeste, combien il est différent de la façon dont nous l'imaginons, par la naissance d'un bébé qui porte le nom de Jésus - Emmanuel : Dieu nous sauve - Dieu est avec nous", a-t-il ajouté.

De son côté, le révérend James Wong a déclaré que "alors que nous célébrons Noël, pensons à tous ceux qui luttent pour leurs droits et aspirent à la dignité, à la justice et à la paix dans le monde et aux Seychelles". Les maux de notre monde tels que les guerres et la violence, la haine et l'égoïsme, l'injustice sociale, l'autosuffisance et la destruction de l'environnement naturel, causent des douleurs et des souffrances à de nombreuses personnes en divers endroits. D'autres s'efforcent encore de trouver la paix et la réconciliation en raison de leur histoire passée".

le révérend anglican James Wong (Archive photo: Patrick Joubert) Photo License: CC-BY

Il a dit qu'avec la naissance d'un enfant, le monde a reçu une promesse, la venue du prince de la paix. Dieu vient au milieu de notre humanité et de notre création comme une promesse pour inaugurer un temps d'espoir et de paix croissante.

"En tant que nation, nous avons connu à travers notre histoire, les auteurs et les victimes, les coupables et ceux qui ont souffert. Beaucoup ont disparu, d'autres ont dû s'exiler et d'autres encore ont tout simplement été tués. Nous sommes toujours une nation qui souffre ; nous continuons à pleurer pour notre bien-aimé. Nous avons été blessés et la guérison est très lente", a déclaré Wong.

Il a ajouté que ce "Noël, tournez-vous vers ceux que vous avez blessés et demandez pardon. Allez vite, allez directement vers ceux qui vous ont blessés ou vers les membres de vos familles : battez-vous pour le rétablissement des relations, arrachez les mauvaises herbes de l'amertume et poursuivez le fruit de la réconciliation".

Wong a déclaré que "si nous voulons vraiment nous dire "Joyeux Noël" les uns aux autres, nous devons adopter la passion de Jésus pour entrer dans le pétrin gênant, inconfortable et humiliant qu'est la réconciliation avec les autres".

"Noël, mes chers compagnons de route sur terre, nous rappelle que Dieu ne nous a pas oubliés, nous les humains, ni abandonné sa création. En fait, Dieu est venu à nous, et est même devenu l'un des nôtres ! Le Christ a goûté à la vie de réfugié, de pauvre villageois d'un peuple opprimé. Le Christ a été témoin de la souffrance des masses et a fait face à la violence, à l'oppression et à la mort elle-même", a déclaré l'évêque anglican.

La naissance de Jésus-Christ est une promesse de réconciliation et de paix qui révèle l'amour de Dieu, qui surmonte toutes les menaces, même la mort elle-même, a déclaré Wong qui a ajouté que "c'est la bonne nouvelle et la grande joie, que les anges ont proclamées aux bergers, c'est la nouvelle que nous avons reçue et que nous devons partager les uns avec les autres".

Wong a terminé son message en disant que "à Noël, nous célébrons la venue du Christ, qui révèle un chemin radicalement nouveau dans la vie, à nouveau normal. Un joyeux et heureux Noël à vous tous. Restez bénis et en sécurité".

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.