Angola: Namibe - L'ancien administrateur de Bibala arrêté pour détournement de fonds

Mozambique — L'ancien administrateur de la municipalité de Bibala, province de Namibe, Tchinanga Khole, a été arrêté (mercredi) pour des crimes présumés de détournement de fonds.

Selon une note du Bureau du procureur général adressée à l'Angop, l'ancien secrétaire général de l'administration de Bibala, l'ancien conseiller chargé des affaires techniques et l'ancien directeur du bureau des statistiques et de la planification, respectivement Abílio Sapenha, Bartolomeu César et Alfredo Silvestre, sont également répertoriés dans le processus.

Ces individus sont également accusés de délits d'association criminelle, de falsification de documents, de participation économique aux affaires, de trafic d'influence et de perception indue d'avantages, prévus et punis par le numéro un de l'article 36 de la loi n ° 3/14 du 10 février.

Selon une note du Bureau du procureur général adressée à l'Angop, l'ancien secrétaire général de l'administration de Bibala, l'ancien conseiller chargé des affaires techniques et l'ancien directeur du bureau des statistiques et de la planification, respectivement Abílio Sapenha, Bartolomeu César et Alfredo Silvestre, sont également répertoriés dans le processus.

Ces individus sont également accusés de délits d'association criminelle, de falsification de documents, de participation économique aux affaires, de trafic d'influence et de perception indue d'avantages, prévus et punis par le numéro un de l'article 36 de la loi n ° 3/14 du 10 février.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.