Ile Maurice: Développement durable - Le groupe Phoenix Bev lancera un système de recyclage pour tous les types de plastique

26 Décembre 2020

Partagez cet article

La République de Maurice est-elle en mesure de se doter d'un système capable de recycler à 100 % les produits en plastique dont les bouteilles particulièrement fabriquées à partir de produits issus de la transformation du pétrole brut ? La réponse est oui.

Celui qui a osé relever ce défi et compte gagner ce pari, c'est le groupe Phoenix Beverages, société engagée dans la production de boissons distribuées tant dans des bouteilles en plastique que dans des bouteilles en verre. Une société qui a fait du recyclage, une partie intégrante de son mode d'opération et qui se propose d'élaborer un plan stratégique régional en matière de développement durable.

La technologie susceptible de permettre à Maurice de faire cette percée par rapport à la lutte contre l'envahissement des bouteilles en plastique est la pyrolyse. C'est une technologie qui permet de casser des chaînes carbonées grâce à un système capable de produire de la chaleur jusqu'à 800 degrés. Un procédé susceptible de produire du gaz également.

«Avec cette technologie, pas besoin de laver ou de trier les PET usagés. Le système s'accommode de toutes les impuretés et peut traiter sept types de plastique, par exemple les bouteilles PET*, PVC**, HDP*** etc. Ces étapes de lavage, séparation et triage sont bloquantes dans la plupart des modèles de valorisation ou posent des problèmes d'exécution. Avec cette technologie, 100 % de tous les plastiques de l'île Maurice sont recyclables», explique Bernard Theys, Chief Executive Officer du groupe et originaire de la Belgique, un pays où le souci de protéger l'environnement n'a pas de limite.

Pour atteindre un tel objectif, il existe une condition sine qua non. Il s'agit de l'implication de toutes les parties prenantes du monde industriel et un engagement du gouvernement par le biais de l'élaboration d'une législation susceptible d'établir les lignes de conduite en matière d'obligations industrielles dans le domaine du recyclage.

Tri

Le groupe Phoenix Bev propose cinq pistes susceptibles de changer la donne dans le domaine du recyclage du plastique. Il s'agit :

du partage du coût de recyclage des emballages PET par tous les utilisateurs, les manufacturiers locaux de même que les importateurs d'emballages PET ;

du soutien sans faille du gouvernement afin d'atteindre le recyclage de haut niveau permettant ainsi d'accélérer la manoeuvre vers une île Maurice beaucoup plus propre ;

de la mise en oeuvre d'un partenariat avec le gouvernement afin d'accélérer les tactiques pouvant potentiellement contribuer à réaliser les objectifs dans de brefs délais ;

de l'adoption du Recycling Scheme que le groupe propose afin d'aider le pays à atteindre dans un futur proche un taux de recyclage de 80 %, voire plus ;

de l'instauration d'un système de tri sélectif comme stratégie nationale afin de prendre le relais des systèmes de collectes actuels qui ont quasiment atteint leurs limites.

La semaine dernière, Phoenix Beverages Ltd et Quality Beverages Ltd (PBL & QBL) ont pu conjointement en tant que «bottler association» faire déposer un mémorandum au ministre de l'Environnement afin de lui exposer la nature de ce projet et leur souhait que le gouvernement accorde concrètement son soutien pour la réalisation de cet ambitieux projet.

.Du côté du groupe Phoenix Bev, toutes les étapes indispensables pour que le conseil d'administration puisse donner son feu vert pour la réalisation d'un tel projet ont été franchies. En d'autres termes, le groupe Phoenix Bev se dit prêt à s'impliquer administrativement, techniquement et financièrement dans la réalisation de ce projet.

Avec l'adoption de la technologie pyrolyse, la République de Maurice sera en mesure de se classifier sur la liste des pays dont le taux de collecte/ recyclage se situe dans la fourchette de 80 % à monter, soutient Bernard Theys. C'est un facteur qui vraisemblablement pourrait contribuer à augmenter la visibilité de Maurice sur la carte du monde des pays où le concept de développement durable est vécu au quotidien et où des efforts considérables sont consentis pour que les activités industrielles ne participent pas à une détérioration de la situation au niveau de la couche d'ozone.

Autre initiative du groupe qui pourrait avoir une contribution considérable pour la promotion d'un mode d'opération respectueuse de la nature. Il s'agit de la possibilité de trouver une alternative au PET avec l'introduction de préforme biodégradable et compostable à base de matière organique (Non- PET), par exemple le maïs. Ce qui devrait relancer des tests de soufflage sur les machines du groupe et le préparer à lancer une alternative au PET. Le travail a déjà démarré dans ce sens et une solution sera apportée. Des prises de contact ont déjà été faites avec un fournisseur.

Les initiatives pro environnement dans lesquelles le groupe Phoenix Bev est impliqué

La création de Bottlers Association qui regroupe les principaux embouteilleurs et distributeurs de boissons gazeuses et d'eau à Maurice, notamment : Phoenix Beverages Limited (PBL) et Quality Beverages dont le rôle au niveau de la collecte et du recyclage est primordial au point d'avoir permis de réaliser un taux de collecte/recyclage d'environ 41 % à ce jour ;

le versement d'une taxe de Rs 2 par bouteille PET, soit une moyenne de Rs 240 millions de taxe par an payée par Phoenix Bev ;

la mise en place à travers Phoenix Earth, PBG, la "sustainability initiative" pour le combat contre le plastique qui a notamment accéléré au travers de projets du type placement des poubelles à recycler à l'Ecole du Nord en collaboration avec Mission Verte pour le projet Freedom Plastic de même que l'installation d'une poubelle de tri sélectif à Super U de Tamarin ;

le lancement, début décembre, d'une nouvelle ligne complète d'embouteillage de verre. Cette nouvelle ligne de production de bouteilles en verre consiste en un processus unique de lavage, d'inspection (ASEBI) des bouteilles vides, de remplissage et de capsulage automatique utilisant une technologie dernier cri dans le domaine en question ainsi que la remise en caisse et la palettisation automatique des casiers et bouteilles ;

la mise en place d'un partenariat avec Beemanique Stone Crusher en vue d'une utilisation écologique de bouteilles soufflées mais non-utilisables et des verres cassés. Le groupe Phoenix Bev se charge de fournir au moins 1 000 tonnes de verre concassé en vrac en 2021 à Beemanique Stone Crusher. Cette société s'en servira comme matière pour, entre autres, la construction de routes privées.

Notes explicatives

*PET est l'abréviation de polyéthylène téréphtalate, un type de plastique produit à partir de matières à base de pétrole. Il est utilisé pour la fabrication de bouteilles. Recyclé, le PET sous la forme de bouteilles devient à son tour une matière première pour la fabrication d'autres produits.

**PVC sigle qui a pour origine l'appellation anglaise de ce type de plastique, à savoir le polyvinyl chloride ou polychlorure de vinyle, son équivalence dans la langue française. Plus souple que le PET, la PVC est largement utilisé pour améliorer le confort du consommateur. Fabriqué à partir du sel et du pétrole, on retrouve le PVC dans le secteur de la construction en particulier pour la fabrication des portes et des fenêtres ou encore pour la fabrication de revêtement du sol ou la fabrication de films alimentaires. Le PVC est considéré comme une matière extrêmement polluante.

***HDP est un type de plastique résistant dont le sigle vient de son nom anglais High Density Plastic ou polyéthylène de haute densité en français. On utilise le HDP pour la fabrication de produits ayant une forte résistance, comme des caisses, des bidons d'huile, des bouchons de boissons gazeuses.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.