Algérie: L'année 2020 à Guelma - La production de la tomate industrielle bonifiée

Guelma — La campagne 2019-2020 de plantation de la tomate fraîche destinée à la transformation industrielle qui a coïncidé avec l'éruption de la pandémie de Covid-19, n'a pas essuyé de revers dans la wilaya de Guelma grâce aux efforts conjugués et à l'indicible détermination des agriculteurs qui ont bonifié la production comparativement aux années précédentes.

Tous les acteurs impliqués dans la production de la tomate industrielle à Guelma, agriculteurs, administrateurs, transporteurs et transformateurs, s'accordent à dire que la production de ce produit alimentaire n'aurait pas été concrétisée en 2020 sans la pugnacité des agriculteurs, estimant que leur "combat a permis de garantir la sécurité alimentaire", au même titre que celui mené sur un autre front par les blouses blanches pour sauver la vie des malades contaminés par la covid-19.

La production réalisée par la filière tomate industrielle durant la saison agricole 2019-2020 s'élève à plus de 3, 520 millions de quintaux avec un rendement estimé à 865 quintaux par hectare, selon les chiffres de la direction des services agricoles (DSA) de la wilaya de Guelma.

La production enregistrée cette année, en dépit de la crise sanitaire que traverse le pays, a connu une hausse significative par rapport à la saison 2018-2019, à l'issue de laquelle un total de 3,36 millions de qx a été enregistré, et celle de 2018-2017, couronnée par une production de plus de 2 millions de quintaux.

Malgré les conditions sanitaires non favorables ayant jalonné toutes les phases de la culture de la tomate, de la plantation jusqu'à la récolte, la dernière campagne de la filière a enregistré une amélioration dans la production, mais aussi dans les superficies cultivées qui ont atteint 4 068 ha cette année, contre 3 375 ha la saison précédente.

Des efforts "exceptionnels" pour défier le virus

A la DSA on estime que les efforts "exceptionnels" consentis par tous les acteurs de la filière de la tomate industrielle ont permis de réaliser des chiffres importants au niveau de la transformation. Les quantités transférées cette saison aux usines ont atteint 2, 390 millions de quintaux, contre 1,7 million qx lors de la saison précédente.

Les chiffres attestent que la dernière production est la meilleure enregistrée depuis 2015, devançant ainsi la quantité de tomates transformées durant la saison 2015-2016, estimée à l'époque à 2, 57 millions de quintaux.

Le président de la Chambre d'agriculture de la wilaya de Guelma, Amar Lahdidi, considère que la production réalisée durant l'exercice 2019-2020, comme étant "exceptionnelle", que ce soit en terme de quantité totale produite ou en terme de qualité et de rendement variant, a-t-il dit, "entre 800 quintaux à l'hectare et 1 200 quintaux à l'hectare, en fonction des agriculteurs".

Des résultats qui renforcent, a souligné M. Lahdid, la position de la wilaya de Guelma en sa qualité de pôle agricole par excellence sur les plans régional et national, s'agissant de cette filière agricole stratégique.

Le président de la Chambre d'agriculture de la wilaya de Guelma a relevé, par ailleurs, que la production obtenue est le "fruit des efforts concertés de tous les acteurs de la filière, en particulier les agriculteurs portés par l'amour de la terre et la patrie, et qui ont été soutenus par diverses instances et services administratifs, à commencer par le soutien financier à la plantation et des facilitations accordées par les pouvoirs publics pour surmonter les obstacles rencontrés durant la pandémie de Covid-19".

Evoquant, par ailleurs, les directives du ministère de l'Agriculture et du Développement rural et des autorités de la wilaya de Guelma, la même source a rappelé que "les agriculteurs ont été autorisés à poursuivre leurs activités durant la période de confinement à domicile pour lutter contre la propagation de l'épidémie, justifiant cela en montrant notamment la carte du fellah".

Cette décision a été corrélée au maintien des activités des commerces dédiées aux équipements agricoles, a ajouté le président de la Chambre locale d'agriculture, assurant que les propriétaires d'unités de transformation ont accordé, de leur côté, des avances aux agriculteurs pour l'acquisition des plants et le paiement des salaires des travailleurs, en les soustrayant à l'issue de la récolte.

Producteur permanent de tomate fraîche destinée à la transformation industrielle, Abdelkrim est revenu, pour sa part, sur "l'atmosphère curieuse qui avait caractérisé la campagne de plantation durant la période comprise entre les mois de mars et mai derniers", confiant que "cette période a coïncidé avec la première vague de la pandémie de Covid-19 qui avait suscité de sérieuses craintes chez les agriculteurs, les investisseurs et au sein des services relevant du secteur de l'agriculture".

"Dès le départ, les fellahs étaient résolus à braver l'épidémie et ne pas baisser les bras face au coronavirus, et la première bataille menée par les producteurs à l'époque contre cet ennemi invisible, a été d'obtenir des autorisations pour poursuivre leurs activités et accéder aux champs pendant la durée du confinement à domicile décidé par les hautes autorités du pays pour lutter contre la propagation de la Covid-19", a-t-il renchéri.

Cet agriculteur a rappelé, à cet effet, "l'engagement des professionnels de la filière de la tomate qui avaient réclamé également l'exemption des commerces d'équipements agricole des mesures de fermeture prévues à l'époque", considérant que "les plus grands obstacles rencontrés au début étaient de trouver des personnes acceptant de travailler dans les champs sans craindre de contracter le virus".

Pour Fouad, transporteur de tomates vers les unités de transformation, "la période la plus éprouvante de la dernière saison agricole, remplie de défis, a été sans conteste celle de la récolte qui s'est déroulée sous une chaleur intense".

"Ma plus grande appréhension était une contamination par le coronavirus dans les longues files d'attente de plusieurs jours devant les usines de transformation et ce, en raison de la promiscuité avec les autres propriétaires de camions et de tracteurs venant de plusieurs wilayas".

Selon Rabah Benteboula, président du Conseil interprofessionnel de la filière de la tomate industrielle de Guelma, la saison agricole 2020 était "particulière", marquée par une profonde détermination des agriculteurs de ne pas céder face à la pandémie de Covid-19, indiquant que tous les agriculteurs de la wilaya ont poursuivi leurs activités à travers toutes les communes, avec la même cadence et parfois même davantage.

A cet égard, de nombreux professionnels du secteur estiment que les producteurs de tomate industrielle ont donné, durant la saison agricole 2019-2020, une "véritable leçon sur l'amour de la terre et de la patrie", susceptible de constituer une source d'inspiration pour de nombreux autres secteurs.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.