Gambie: La consternation du ministre de l'information suite aux propos du leader de l'Alliance pour la construction et la réorientation patriotique

28 Décembre 2020

Le Ministre de la Communication et des Technologies de l'Information, Ebrahim Sillah, a exprimé sa consternation suite aux propos du leader par intérim de l'Alliance pour la Construction et la Réorientation Patriotique (APRC), Fabakary Tombong Jatta, qui a déclaré que les Gambiens devront à un moment donné se résoudre à faire la guérilla afin de recouvrer leur indépendance du Sénégal.

Dans une interview exclusive sur les antennes de West Coast Radio, le leader par intérim de l'APRC a déclaré que seul le Président Adama Barrow bénéficie des relations entre la Gambie et le Sénégal. Des propos qui ont également surpris le Ministre de l'Information.

" Déclarer que nos relations avec le Sénégal n'ont été bénéfiques qu'au Président Barrow, que nous avons perdu notre souveraineté et à un certain point, si le gouvernement n'est pas prudent, les Gambiens seront obligés de faire la guérilla pour recouvrer notre souveraineté. Je pense que cela est vraiment dommage et hors-de-propos de la part d'un leader politique dans ce pays.

Sillah a continué pour évoquer les liens culturels uniques que la Gambie partage avec le Sénégal.

" Le Sénégal et la Gambie ne font qu'un, ils ont les mêmes origines et lorsque vous pensez aux efforts mis en œuvre par l'Union Africaine en vue de l'intégration africaine, tenir des propos concernant des frontières imaginaires, des choses qui ne font pas partie des provisions de la Constitution, je pense que cela est malheureux" a-t-il souligné.

" Personne ne peut séparer la Gambie et le Sénégal. Nous sommes un seul et même peuple indivisible avec deux langues différentes, le Français et l'Anglais."

" Il n'existe aucun Gambien dans ce pays qui puisse dire qu'il n'a pas une sœur, un frère, un oncle ou une tante ou un grand-parent d'origine Sénégalaise et vice-versa."

" Je ne comprends donc pas pourquoi tout cet antagonisme, toute cette adversité. Les troupes sénégalaises dont il a parlé sont ici en raison de l'accord sous-régional avec la CEDEAO. Tant que cet accord sera en place, la présence des troupes sénégalaises dans le pays est légitime."

Il a exhorté les deux pays amis à renforcer et améliorer davantage leur coopération, et ce, afin qu'elle puisse porter des fruits.

A La Une: Construction

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.