Niger: L'attente après le double scrutin

Élections au Niger
28 Décembre 2020

Le pays s'achemine vers une première alternance de son histoire démocratique après une forte mobilisation des électeurs dimanche.

De l'avis général des observateurs nationaux et internationaux, des électeurs et des états-majors des partis politiques, les élections se sont globalement biens déroulées sur l'ensemble du territoire y compris dans les zones confrontées à l'insécurité.

Les électeurs se sont fortement mobilisés avec un grand nombre de femmes, preuve d'un réel engouement pour ce scrutin à double enjeu : celui de renouveler le parlement et surtout de consacrer la première alternance démocratique au sommet de l'Etat depuis 30 ans au Niger - avec un président élu qui après deux mandats constitutionnels va céder le pouvoir à son successeur élu sans vouloir tripatouiller la Constitution afin de s'offrir un troisième mandat.

Un double scrutin presque parfait

Hormis quelques retards enregistrés à l'ouverture de certains bureaux de vote et l'absence du matériel électoral, aucun incident de nature à porter atteinte à la crédibilité du scrutin n'a été signalé.

S'agissant des tendances qui peuvent se dégager, la CENI n'a annoncé aucun chiffre. En revanche dans les états- majors des partis politiques où des cellules de collecte et de centralisation des résultats en provenance de leurs représentants ont été installés, chacun se réjouit de son résultat et affiche une certaine sérénité.

Au parti Moden Loumana Africa de Hama Amadou qui soutient la candidature de l'ancien président Mahamane Ousmane, on estime que les consignes de vote ont été respectées et que l'alternance est irréversible.

Les électeurs, dit-on, ont effectué un vote sanction qui va se confirmer dans les prochaines heures aussi bien pour les législatives que pour la présidentielle.

"L'ère du PNDS TARAYYA sera définitivement enterré", affirme avec assurance un responsable du Moden Loumana Africa.

Pas d'inquiétude cependant au quartier général du parti au pouvoir où une équipe pluridisciplinaire composée de plusieurs techniciens accrochés à leurs ordinateurs, tablettes et téléphones, sous la supervision du directeur de campagne Maman Sani Issoufou Mahamadou, collecte et analyse les différents résultats qui lui parviennent.

"Le coup KO, comme en Guinée Conakry, en Côte d'Ivoire et au Burkina Faso se dessine", a laissé en entendre un membre de la cellule.

"Bazoum Mohamed arrive largement en tête dans la majorité des circonscriptions électorales tout comme son parti qui a fait le raz-de-marée aux législatives", selon un autre responsable du parti.

Alors que de nombreux Nigériens attendent devant leur petit écran le début de publication des résultats officiels par la CENI, ce sont les spéculations et les résultats des partis politiques très contradictoires qui enflamment la toile.

Les élections et la Covid-19

Enfin, les fausses notes à retenir du double scrutin de ce dimanche à Niamey, c'est le non-respect par les citoyens des gestes barrières contre la Covid 19.

Pas de port de masques, pas de respect de la distanciation physique et le manque de kit de lavage de mains. Seuls les forces de défense de sécurité, les observateurs et agents de la CENI portaient des masques. Certains représentants de partis politiques étaient assis souvent au nombre de cinq sur un seul banc d'école conçu pour deux personnes.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.