Cote d'Ivoire: Taxes injustifiées sur les factures Cie et Sodeci - La Coalition des indignés annonce des actions vigoureuses

Longtemps focalisée sur la défense des droits de l'homme, la Coalition des indignés de Côte d'Ivoire (Cici) se tourne vers la lutte contre la cherté de la vie. Hier, son président, Samba David, à Yopougon, a dévoilé le sens de ce combat. Il entend s'attaquer aux taxes injustifiées sur les factures de Cie et Sodeci.

Bien avant, il a dénoncé la gestion de la question des factures pendant la Covid-19. Samba David demande à l'Etat de faire comme les pays tels que le Niger et le Sénégal qui ont annulé des factures au plus fort de la crise sanitaire. Le président de la Cici a pris soin de relever les taxes injustifiées sur les factures. « Sur les factures, nous avons des taxes qui ne se justifient pas. Par des taxes, nous payons l'électrification rurale. Quand un village est électrifié, on l'attribue au chef de l'Etat au lieu de féliciter le contribuable. C'est de l'arnaque. On ne nous fait pas de point. Combien cotisent les 2,5 millions d'abonnés ? Si tout est attribué au président et qu'il y a un budget d'électrification, que cette taxe-là saute pour la facture. Il y a la taxe concernant l'enlèvement des ordures.

C'est quelque chose que nous n'allons pas accepter. Il y a des villages où les véhicules d'enlèvement d'ordures ne vont pas. Cela contribue à alourdir la facture. Il y a la redevance Rti qui fait 20 milliards dans l'année. A quoi servent les 20 milliards ? Il y a une autre taxe qu'on appelle prime fixe qui se trouve sur la facture. Il y a ensuite le timbre et la Tva. Toutes ces taxes contribuent à alourdir les factures en Côte d'Ivoire. Il faut donc mettre fin à cela. C'est pareil pour les factures Sodeci. C'est nous qui vendons le courant au Ghana, au Togo, au Mali, au Burkina Faso et une nouvelle convention vient d'être signée avec la Guinée. (…) Que nos dirigeants comprennent qu'en 2021, nous n'allons pas laisser cette situation perdurer » a-t-il averti.

S'agissant de l'eau, il a aussi dénoncé des situations qui échappent au citoyen lambda. « Sur la facture de Sodeci, il y a 3 tranches de facturation : le forfait qui part de 0 à 9 m3 qui coûte 250, 3 F ; la 2ème tranche part de 9 à 18m3 coûte également 250,3 F, le dernier qu'on appelle consommation part de 18 à Xm3 coûte 403, 3 F. Notre indignation, c'est que Dieu nous a fait grâce de plusieurs cours d'eau. Au Mali, la première tranche, c'est de 0 à 10 M3 qui coûte 113 F. Non seulement, c'est moins cher mais la quantité est grande. 1 m3 d'eau au Mali fait 11,3 F Cfa contre 27,8 F le m3 en Côte d'Ivoire. Leur 2ème tranche part de 11 m3 à 50m3 facturée à 301 F. Leurs gouvernants essaient d'alléger le coût de la vie en prenant certainement une subvention.

Ce n'est pas normal » a-t-il présenté. Pour Samba David, « L'essentiel n'est pas toujours d'être dans la rue mais on peut un jour refuser de payer la facture. » Ainsi la Coalition des indignés a-t-elle « décidé de prendre son bâton de pèlerin pour dire que 2021 sera sous le sceau de l'amélioration des conditions de vie des Ivoiriens. La cherté de la vie n'a pas de coloration politique. Ceux qui rendent la vie chère le font volontairement. »

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.