Cameroun: Infrastructures routières - L'axe Nkolessing-Nding livré

Ce tronçon routier situé dans la Haute-Sanaga, région du Centre, inauguré hier par le ministre des Travaux publics a été construit sur financement propre de l'État.

Ça roule fluide sur le tronçon Nkolessong-Nding. Hier, Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics (Mintp) et Armand Ndjodom, secrétaire d'État au Mintp chargé des routes ont pu l'apprécier d'eux-mêmes. Ils y étaient pour l'inauguration de cet axe routier situé dans la Haute-Sanaga, lot 2 du projet de construction de la route Obala-Batchenga-Bouam longue de 275 km. Ces 89 km de bitume, de populations les accueillent chaleureusement. A la première escale du Mintp et sa suite, au PK0 du projet à Nkoteng, c'est en masse qu'elles sont venues dire merci. Le maire de Nkoteng était, pour l'occasion, porteur de ce message de remerciement. Désormais Yaoundé-Nkoteng se fera d'un trait.

L'inauguration proprement dite a eu lieu à Lembe Badja au Pk89. Ici, Emmanuel Nganou Djoumessi a rappelé aux populations les sacrifices consentis pour obtenir cette route et donc, tout l'intérêt qu'elles ont à en prendre soin. « Cette route a coûté plus de 55 milliards de F à l'État. Une semaine provenant du budget d'investissement public. Aucun partenaire n'a été sollicité. Nous avons rencontré beaucoup de difficultés, notamment la disponibilité des agrégats conformes, que nous avons surmontées. Et aujourd'hui, nous avons notre route. Elle est très belle », a affirmé le Mintp. Il a également ajouté que « la qualité d'une route relève aussi de son entretien. Il va falloir que notre belle route ne soit pas envahie par les herbes ; il faudra éviter que les caniveaux soient bouchés. La signalisation et l'aménagement des aires de stationnement vont également suivre. »

Cette section de la nationale n°1 réalisée par l'entreprise CWE est à fort impact économique. En effet, elle va permettre l'amélioration du niveau de service de cette liaison entre les régions du Centre et de l'Est, l'accroissement des échanges entre le Centre, l'Est et la partie septentrionale du pays, la fluidité de la circulation des produits agricoles provenant de ces régions.

Par ailleurs, d'autres projets connexes seront réalisés dans le cadre de ce projet. Si les populations jouissent déjà de la bretelle Nanga-Eboko-Bifogo (6km), elles pourront bientôt bénéficier des avantages de nombre d'aménagements sociaux. On parle des voiries, des aires de jeu, des blocs de latrines dans les différentes localités situées le long de l'itinéraire. « On remercie le gouvernement pour tout le travail accompli. Nous allons protéger cette route. Il n'y aura pas d'accidents, encore moins d'hécatombes », a indiqué Wolfgang Nanga, chef traditionnel du groupement Nguinda, parlant au nom des autorités traditionnelles. S'agissant du reste de cette nationale n°1, maintenant que le lot 1 (Obala-Batchenga-Nkolessong) et le lot 2 (Nkolessong-Nding) sont achevés, le Mintp a demandé à l'entreprise mobilisée sur le tronçon Nding-Ngaba d'accélérer les travaux. Les autres axes, notamment Mbet-Nguelemendouga vont suivre d'après le ministre. C'est ainsi que les régions du Centre et de l'Est pourront alors être reliées de bout en bout par une route moderne.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.