Tunisie: Aicha Ben Ahmed à l'avant-première de son film «Tawa'am Rouhy", le 1er janvier 2021 au Colisée

Tunis — Le film «Tawa'am Rouhy" (Soul Mate) réalisé par l'Egyptien Othman Abou Laban d'après un scénario de la Tunisienne Amany al Tounsi sera présenté en avant-première tunisienne, le 1er janvier 2021 (17h) au cinéma le Colisée à Tunis.

La projection aura lieu en présence de l'actrice principale, la Tunisienne Aicha Ben Ahmed. Cette actrice basée au Caire est tête d'affiche, aux côtés des égyptiens Hassan Radded et Amina Khalil.

Cette projection constitue une tradition au Colisée et le grand évènement cinématographique qui inaugure le nouvel an. Lassaad Goubantini, directeur du cinéma Le Colisée a confirmé le retour à cette tradition des projections des nouveaux films le 1er janvier de chaque année.

Dans une déclaration à l'agence TAP, il a souligné que la projection sera faite en application du protocole sanitaire qui prévoit une présence du public limitée à 50pc de la capacité d'accueil habituelle pour chaque espace. Pour assurer la sécurité sanitaire des spectateurs, il y aura la distribution de masques à l'entrée et le gel désinfectant.

Goubantini qui est le distributeur du film en Tunisie, a insisté sur l'historique de l'institution qu'il dirige avec les avant-premières en présence des équipes des films égyptiens.

Le propriétaire de cet espace emblématique du 7ème art situé au cœur de la Capitale, a encore rappelé l'importance de ce «lieu mythique qui a vu défiler les plus grandes stars du cinéma arabe, comme Nabila Obeid, Faten Hamama, Ahmad Zaki, Nadia El Ghendi, Yosra, Adel Imem, Raghda, Dourayd Laham et bien d'autres.

« Tawa 'am Rouhy" est une fiction de 1h43mn du genre comédie romantique. Il s'agit d'une production d'Ahmed El Sobky qui est sortie en 2020.

Le film relate l'histoire d'un amour impossible entre un homme et une femme. Les obstacles de la vie quotidienne font que la romance de ce couple soit un échec.

Aicha Ben Ahmed, joue le rôle de quatre personnages. Lors de la sortie du film en Egypte, elle avait alors déclaré à la presse que le fait d'interpréter quatre personnages à la fois, n'est pas du tout évident ».

Chaque caractère a sa propre personnalité avec tous les autres détails à devoir maîtriser. Elle a évoqué «un challenge» surtout que ce genre de rôles nécessitent un savoir faire artistique pour réussir à les interpréter devant la caméra.

L'actrice avait également parlé d'un rôle assez différent de tous ce qu'elle a auparavant interprété au grand écran. Cette comédie romanesque est novatrice, au niveau de l'idée, de l'histoire et des éléments visuels, ce qui a encore encouragé l'actrice à accepter le(s) rôle(s).

Le tournage avait eu lieu entre l'Egypte et la France où l'équipe du film a passé quelques semaines. Après deux semaines de tournage dans plusieurs villes égyptiennes, l'équipe était partie, fin décembre 2019, à Paris pour terminer le tournage des quelques séquences extérieures.

Le film est sorti dans les salles égyptiennes au mois d'Août dernier. La première semaine de sa sortie, cette romance a connu un grand succès au box-office égyptien.

La critique arabe a parlé d'une comédie romanesque qui annonce le retour du romantisme au cinéma égyptien. La grande affluence des spectateurs pourrait être considérée comme étant un indicateur qui explique cette préférence pour le néoromantisme en ces temps difficiles.

Depuis quelques années, Aicha Ben Ahmed est devenue largement présente active sur la scène artistique égyptienne. Sorti au début de 2020, son film "Flous" avec la star Thameur Hosni et l'actrice Zina a également connu un grand succès.

«Augustin, fils de ses Larmes», une coproduction tuniso-algérienne de 113 mn, avait ouvert les portes de la célébrité à Aicha Ben Ahmed. Ce film réalisé par l'Egyptien Samir Saif a propulsé la carrière de la belle actrice, qui est actuellement l'une des meilleures actrices sur la scène arabe.

Dans le cinéma tunisien, elle a eu des rôles dans des films, comme « Jeudi après-midi » de Mohamed Dammak et « Aziz Rouhou » de Sonia Chamkhi. Elle a également participé dans des feuilletions tunisiens, comme "Njoum Ellil" (Les étoiles de la Nuit) et "Leajle Oyoune Catherine" (Pour le les beaux Yeux de Catherine).

Aicha Ben Ahmed a récemment participé à un feuilleton "El Harga" du metteur en scène Lassaad Oueslati qui était présenté au mois de Ramadhan sur la chaine nationale Al Watanya 1.

La jeune actrice avait choisi de quitter le marathon ramadanesque des feuilletons arabes pour enregistrer son retour au petit écran tunisien qui avait connu ses débuts d'actrice.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X