Afrique: Plus de 2000 migrants sont morts en tentant la traversée vers les îles canaries en 2020

Des migrants à proximité des côtes libyennes, le 29 septembre 2015.

Selon l'ONG espagnole qui surveille les flux migratoire Caminando Fronteras, 2 170 migrants ont péri en 2020 dans l'Atlantique en tentant de gagner l'Espagne. La plupart ont emprunté la route migratoire qui rejoint les îles Canaries. Un chiffre en forte augmentation par rapport aux années précédentes.

Des chiffres qui font froid dans le dos. Au total, 2 170 migrants sont morts en tentant la traversée vers l'Espagne cette année. C'est deux fois plus que l'année précédente. Selon l'ONG Caminando Fronteras, la grande majorité des décès se sont produits au cours de 45 naufrages d'embarcations faisant route vers les Canaries.

Les arrivées de migrants dans cet archipel espagnol - situés à environ 150km des côtes du Sahara occidentale - ont fortement augmenté cette année. Entre janvier et novembre, 19 566 migrants ont atteint les Canaries, soit 10 fois plus que l'année précédente, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur espagnol.

Cette route migratoire via les Canaries s'est considérablement développée, notamment à cause des contrôles en Méditerranée, l'autre itinéraire permettant d'atteindre l'Espagne, qui se sont renforcés.

Mais selon les organisations, il s'agit d'une route extrêmement dangereuse. Les migrants embarquent dans des pirogues, souvent au départ du Sénégal, et tentent de rejoindre les îles Canaries, à 1 500 kilomètres, soit environ 7 jours de traversée.

Ils proviennent en majorité de pays du sud Sahel comme le Niger ou le Sénégal. Au début du mois, la justice Sénégalaise a d'ailleurs condamné trois pères de famille à de la prison pour avoir fait embarquer leurs enfants sur des pirogues à destination de l'Europe. L'un des jeunes, Doudou Faye, est mort en mer.

A La Une: Afrique

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.