Cameroun: Université de Douala - Les produits de la fabrication numérique

Une dizaine d'étudiants de l'IUT ont récemment présenté leurs projets après une formation au sein du Fab Lab mobile.

Optimiser les pratiques professionnelles des étudiants de l'Institut universitaire de Technologie (IUT) de l'Université de Douala et d'ailleurs dans le domaine du numérique. Cette sollicitation des responsables de l'établissement est à la base de la présence d'un Fab Lab (Fabrication Laboratory) mobile sur le campus de l'IUT de Douala depuis le 7 février 2020. Cet atelier de fabrication numérique mobile est le fruit d'un partenariat entre l'Agence universitaire de la francophonie (AUF) et la Fondation Orange.

Il aura permis à l'IUT de former une trentaine d'étudiants, un chiffre réduit par rapport aux objectifs de départ à cause du Covid-19. Pendant plusieurs mois et un format de cours adaptés aux restrictions de la crise sanitaire, les apprenants ont conçu et réalisé des projets à l'aide d'imprimantes 3D, d'une brodeuse numérique, d'une découpeuse laser et d'une découpeuse vinyle, pilotées par ordinateur.

Au terme de cette formation, une dizaine d'étudiants ont présenté leurs projets le 18 décembre dernier à l'IUT de Douala. Projets parmi lesquels des horloges murales, des montres numériques télécommandées, une maison intelligente, des pose-téléphone, porte-clés, étuis à vin, etc. Des réalisations qui ont satisfait Lucie Laure Donking, enseignante en génie mécanique et encadreur au sein du Fab Lab mobile, qui a en plus noté le grand intérêt et le besoin des étudiants pour cet atelier de pratique numérique, avec l'affluence aux portes du Fab Lab.

« En réalité, c'est une sélection de licences uniquement qui y avait droit. Mais j'avais des étudiants de 1ère, 2e année qui voulaient participer. Malheureusement, nous ne pouvions pas accepter tout le monde », a-t-elle reconnue.

Conscient à la fois du caractère temporaire du Fab Lab mobile et du besoin des étudiants, le Pr. Jacques Etamè, directeur de l'IUT de Douala, rassure : « L'objectif aujourd'hui est que les encadreurs qui ont bénéficié de la formation des formateurs puissent continuer avec les différentes cohortes d'étudiants en utilisant déjà le dispositif local de la Fondation Orange et une correspondance a été adressée pour que cela soit rendu possible. Mais aussi, nous allons, dans un futur très proche, acquérir du matériel complémentaire, pour enrichir celui qui est déjà disponible. »

Autre futur selon le Pr. Jacques Etamè, celui des projets présentés le 18 décembre 2020 : « Non seulement l'IUT compte accompagner ces projets, mais la Fondation Orange se propose de les soumettre à un certain nombre de bailleurs de fonds. Déjà ici, ça enrichit notre gamme de la junior entreprise et nous aussi les soumettrons à des partenaires. »

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.