Sénégal: « Vite dit ! » - La fin de la nuit

30 Décembre 2020
billet

C'est une diafoireuse impéritie qui va s'achever demain. On espère, en tout cas, que l'humanité retrouvera ses moyens et sa joie de vivre. Que nous nous mettrons tous à toiletter nos projets ensevelis sous la peur et l'incertitude. Que nous oserons, avec cette année qui s'annonce, sortir à nouveau, s'unir, s'embrasser goulûment et festoyer à grands bécots. Et, pourquoi pas, postillonner face au vent comme des forcenés sans cacher notre nez et notre bouche sous ce préservatif respiratoire qui nous fait tant ressembler à des Martiens.

Oui, que 2021 nous permettent de nous exhausser de ce balcon des angoisses et qu'il souffle la solution aux disciples d'Hippocrate. Nous en avons assez de nous botoxer les fossettes de contrariété. Nous espérons que la météo annoncera la fin du brouillard et que la vie sera placée en vigilance verte. Nous pourrons, enfin, prier pour nos morts et envelopper d'une douce affection tous nos malades qui luttent contre les séquelles de ce virus innommable. Heureusement que «la nuit n'est jamais complète» et qu' «il y a toujours, au bout du chagrin, une fenêtre ouverte, une fenêtre éclairée... » (Paul Eluard).

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X