Cote d'Ivoire: Assinie-Mafia - Les populations invitées à l'union et au travail acharné

Afin d'impulser le développement d'Assinie-Mafia et aborder en toute quiétude l'année 2021, le sous-préfet Mouroufoué Koko a initié une rencontre d'échanges avec ses administrés. C'était le 31 décembre 2020, à sa résidence.

Le roi des Essouma, Awoulae Fian Mossou V, le président de la Commission de la Cedeao, le ministre Jean Claude Brou (fils de la région), les autorités traditionnelles, les guides religieux et cadres y ont pris une part active.

Le sous-préfet a exhorté les fils et filles d'Assinie-Mafia à s'impliquer davantage dans le développement local et à en être de véritables acteurs. Pour lui, le développement de leur sous-préfecture passe nécessairement par l'union et le travail acharné.

Toutefois, l'autorité sous-préfectorale a salué le travail abattu par les forces de l'ordre pour la sécurité et les nombreuses réalisations dans la région, entre autres, la construction de salles de conférence et de classe. A l'en croire, sa circonscription est dotée de potentialités économiques.

Le représentant du Chef de l'Etat a singulièrement traduit sa reconnaissance aux élus locaux et à la chefferie traditionnelle qui œuvrent sans cesse en faveur du renforcement de la cohésion sociale. Puis d'apprécier le climat de paix qui a prévalu lors de la présidentielle d'octobre 2020, à Assinie-Mafia.

Par ailleurs, Mouroufoué Koko a encouragé les guides religieux à prier pour la paix en Côte d'Ivoire et les populations à relever les nombreux défis de développement de la sous-préfecture.

Il a aussi invité les uns et les autres à s'inspirer des exemples des doyens Kassi Brou Amichia et Allah Kacou qui font du développement d'Assinie-Mafia leur bâton de pèlerin.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.