Seychelles: Des entreprises de pêche font un don de $151000 envers l'effort de vaccination des Seychelles contre le Covid-19

Trois entreprises étrangères impliquées dans la pêche industrielle dans les eaux des Seychelles ont fait un don de 3,2 millions de SCR (151000 $) pour aider dans l'administration du programme de vaccination COVID-19 qui devrait se déployer au début de l'année prochaine.

Les représentants de Seaward, Albacora SA et Inpesca SA ont présenté un chèque au président des Seychelles, Wavel Ramkalawan, à State House jeudi.

Le directeur général de Seaward, Selwyn Edmond, a déclaré aux journalistes que "le don que nous faisons aujourd'hui renforce notre appréciation et notre gratitude au gouvernement et aux autorités sanitaires pour leur soutien, en particulier au cours du mois de juin, lorsque la flotte des deux sociétés à fait face à des difficultés lors du changement d'équipage."

Le ministère de la Santé a annoncé la semaine dernière qu'une campagne pour informer le public sur la vaccination COVID et à quoi s'attendre débutera le mois prochain.

Les représentants de Seaward, Albacora SA et Inpesca SA ont présenté un chèque au président des Seychelles, Wavel Ramkalawan, à State House jeudi. (State House)

Quatre-vingt-dix-sept marins de cinq pays d'Afrique de l'Ouest - Côte d'Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Sénégal et Ghana - ont été testé positifs pour le COVID-19 après leur arrivée aux Seychelles pour un changement d'équipage sur 26 bateaux de pêche espagnole en juin.

Par conséquent, les navires ont été utilisés pour mettre en quarantaine les cas actifs dans une zone délimitée juste à l'extérieur de Port Victoria.

M. Edmond a déclaré : « Nous apprécions tous les efforts déployés par le gouvernement pour maintenir la continuité de l'industrie de la pêche et reconnaître qu'il s'agit d'une activité importante pour la génération de revenus malgré la situation de la pandémie."

Le ministre pour la pêche, Jean-François Ferrari, a déclaré à la SNA que "le message que nous pouvons retenir du don est qu'il y a une forte collaboration entre le gouvernement et le secteur de la pêche."

« Ces derniers mois ont été difficile pour le secteur. Cependant, le gouvernement est resté en communication pour s'assurer qu'il continue de fonctionner », a-t-il déclaré.

La pêche est le deuxième contributeur à l'économie des Seychelles, un archipel dans l'ouest de l'océan Indien. Le secteur a joué un rôle plus important après un ralentissement des voyages qui a gravement affecté l'industrie de tourisme de la nation insulaire.

« Nous avons tous réalisé à quel point nos continents et nos océans sont interconnectés. Cela nous a amenés à réaliser que notre relation est plus grande que nous pensions et que nous devons consolider cet important partenariat », a déclaré M. Edmond.

Pour aller de l'avant, il a ajouté que "nous devons travailler main dans la main pour une stratégie afin que les Seychelles bénéficient davantage de la croissance de l'économie bleue en utilisant durablement les ressources océaniques pour sa croissance économique, l'amélioration des moyens de subsistance et des emplois, la sécurité alimentaire et la santé de l'écosystème des océans. "

Le ministre pour la pêche espère que plus de monde au sein de secteur de la pêche industrielle se présentera avec ce type de geste.

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.