Maroc: Le mouvement El Adl Wel Ihsan qualifie la normalisation avec Israël d"'acte grave"

Rabat — Le Secrétaire général (SG) du mouvement marocain El Adl Wel Ihsan (Justice et Bienfaisance), Mohamed Abbadi a dénoncé la normalisation des relations israélo-marocaines, qualifiant cette démarche d'acte "grave", a-t-on appris de sources médiatiques.

Dans une déclaration au quotidien "Arabi21", M. Abbadi, également membre de l'Union internationale des savants musulmans (UISM), a affirmé que la décision portant normalisation des relations avec l'entité israélienne serait "une décision de la Cour du roi au Maroc, première responsable de cet acte grave".

Cette vague de normalisation des relations entre certains pays arabe et l'entité sioniste n'est "qu'une partie du plan d'assainissement de la cause palestinienne dans le cadre du fameux deal du siècle".

Le président américain sortant a ,en contrepartie de l'officialisation des liens israélo-marocains, reconnu la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, un acte qui sous-entend une conclusion d'un véritable "troc" contraire au droit international garantissant au peuple sahraoui son droit à l'autodétermination, a-t-il souligné.

Le Maroc est le quatrième pays à normaliser les relations avec Israël en 2020, après les Emirats arabes unis, le Bahreïn et le Soudan.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X