Algérie: Décès du poète et parolier Kaddour Frah

Alger — Le poète et parolier Kaddour Frah, auteur notamment du texte de la chanson mythique, "Ech'Chemâa" (la bougie) interprétée par le regretté Kamel Messaoudi, est décédé vendredi à Alger à l'âge de 59 ans, d'une crise cardiaque, a-t-on appris auprès de ses proches.

Sollicité par des artistes de renom, à l'instar de Fella Ababsa, Radia Manel, Kamel El Kobbi (fils de Abderrahmane el Kobbi) et Naima Dziriya, pour qui il avait notamment écrit, "Loukan dja yetkellem qalbi" (largement reprise), Kaddour Frah, poète à la plume qui se tenait toujours au seuil de l'être, était, selon tous ceux qui l'ont connu, "modeste et discret".

Artiste de la verve du grand maître de la chanson chaâbie, Mohamed El Badji (1933-2003) qu'il aimait côtoyer, Kaddour Frah puisait son inspiration de "la rue et en écoutant les gens" avait-il déclarait lors d'une interview.

Kaddour Frah sera inhumé samedi après-midi au cimetière de Beni Messous à Alger.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.