Soudan: Darfour - Fin de la mission de l'UA et de l'ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU a mis fin, le 31 décembre dernier, au mandat de l'Opération hybride Union africaine-Nations unies au Darfour (Minuad).

Les membres du conseil de la Minuad ont décidé du retrait de tous leurs effectifs militaires et civls de la mission, dont la création remonte à 2007, dans la région soudanaise du Darfour.

Pour la durée du retrait et de la liquidation, le conseil a autorisé le maintien d'une unité de garde composée d'effectifs existants de la Minuad, chargée de protéger le personnel, les installations et les biens de l'opération.

Le conseil demande au gouvernement soudanais de respecter « pleinement les dispositions de l'Accord sur le statut des forces jusqu'au départ du Soudan de l'élément final de la Minua, en particulier les disposition relatives à la sûreté et à la sécurité de la Minuad ». Ce dernier est donc appelé à prendre les mesures nécessaires pour assurer la protection des membres de la Minuad et son personnel associé, leurs équipements et locaux. Et aussi veiller à ce que les bases restituées par la Minuad soient « utilisées à des fins exlusivement civiles ».

Le Conseil de sécurité de l'ONU engage aussi le gouvernement soudanais à conclure rapidement ses enquêtes actuelles sur le pillage de bases d'opérations de la Mission précédemment transférées. Il devra, en outre, coopérer pleinement avec l'ONU et l'Union africaine (UA) pendant le retrait des effectifs et la liquidation de la Minuad, afin d'assurer le retrait « ordonné et sûr » de l'opération.

La Minuad sera remplacée, dès le 1er janvier 2021, par la Mission intégrée des Nations unies pour l'assistance à la transition au Soudan, créée par le Conseil en juin dernier conformement à sa résolution 2524 (2020). Cette nouvelle mission sera chargée de soutenir la consolidation de la paix, la protection des civils et le rétablissement de l'Etat de droit.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.