Algérie: Les trains reprennent leur activité - Affluence moyenne à la Gare Agha

Alger — Le transport ferroviaire des voyageurs a repris dimanche dans la capitale avec des trains de banlieues et des trains de transport des étudiants qui n'ont pas fait le plein le premier jour de la remise en circulation des rames, après plus de neuf mois de suspension, comme l'a constaté un journaliste de l'APS à la gare Agha d'Alger.

Une affluence moyenne des voyageurs a été constatée à l'entrée de l'enceinte où les agents ont été chargés de la prise de la température des passagers. Des distributeurs de gel hydro-alcoolique ont été, en outre, mis à la disposition des usagers, tenus de porter une bavette pour accéder à la gare.

De plus, un marquage au sol et une signalisation ont été installés afin d'orienter les voyageurs dans un sens de circulation qui garantit la distanciation physique.

Au niveau des guichets, les agents ont été chargés de s'assurer de la fluidité de l'opération de vente de billets dans le but d'éviter les longues files d'attente. Idem pour le personnel qui contrôle la validité des billets.

Un dispositif auquel "ont adhéré les voyageurs" comme l'a attesté ce cadre, évoquant "des points positifs lors de cette reprise" avec un "respect total" du protocole sanitaire, notamment la distanciation physique à bord des trains et le port de la bavette. Ajoutant que la SNTF proposera aux voyageurs qui ne sont pas équipés de bavette d'en acheter au niveau de la gare.

M.Gamouri a conseillé aux usagers de trains d'opter pour la formule des cartes d'abonnement mensuel qui présentent, selon lui, "des avantages, avec des réductions pouvant aller jusqu'à 50%. Ce qui leur évitera d'utiliser la monnaie fiduciaire, ainsi que les files d'attentes devant les guichets et aux accès aux quais.

Les voyageurs soulagés

Du coté des voyageurs, cette reprise a été accueillie avec satisfaction. C'est le cas d'un jeune résident à Boufarik qui se rend quotidiennement à Alger pour travailler et déclarant avoir été "lourdement impacté sur le plan financier" du fait de la suspension des trains depuis le 20 mars dernier.

Il révèlera à l'APS qu'il a dépensé 100.000 DA, soit presque toutes ses économies, pendant les 3 derniers mois pour faire la navette entre son domicile et Alger à bord de véhicules de clandestins qui chiffraient la course à 500DA, sans hésiter à jumeler les passagers.

Un retraité qui habite Reghaïa a déploré le fait que les propriétaires de bus "ont eu recours à des pratiques mal saines afin de doubler leur revenus", estimant que la période d'arrêt du trafic ferroviaire a "profité aux clandestins et aux pickpockets".

A noter que les trains de banlieues et les trains de transport des étudiants circuleront entre 06h du matin et 18h00, en prenant en considération les horaires du confinement partiel à domicile (20h-5h du matin) dans les wilayas concernées.

Ce sont en tout 128 voyages (aller-retour) sur les lignes de banlieue et 20 dessertes (aller-retour) sur les trains universitaires que la SNTF assurera quotidiennement dans le cadre de cette reprise "progressive", comme l'a assuré le cadre de la société publique de transport ferroviaire.

Les destinations concernées sont Alger-Thénia, Alger-Tizi-Ouzou- Oued Aissi, Thénia-Oued Aissi, Alger-Zeralda et Alger- El Affroun, précise la direction de la SNTF.

Pour les trains universitaires les lignes : Khemis Miliana-Chlef, Annaba-Sidi Amar et Batna- Ain Touta-Fesdis seront desservies dès ce dimanche.

M.Gamouri a indiqué que les étudiants ont été autorisés à prendre le train malgré l'expiration de leur cartes, en attendant que les services œuvres universitaires procèdent à leur renouvellement.

Les clients détenteurs de cartes d'abonnements que la durée de non-utilisation durant la période de l'interruption du trafic voyageur, sera prolongée de la même durée de non-utilisation, a-t-il assuré.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.