Soudan: Barrage sur le Nil - Nouveau cycle de négociations dimanche, selon le Soudan

Khartoum — Le Soudan participera dimanche à un nouveau cycle de négociations avec l'Egypte et l'Ethiopie au sujet du grand barrage controversé sur le Nil construit par Addis Abeba, a indiqué samedi l'agence officielle Suna.

Les négociations entre les trois pays sur ce projet éthiopien, lancé en 2011 et destiné à devenir la plus grande installation hydroélectrique d'Afrique, sont dans l'impasse depuis plusieurs mois.

Les derniers pourparlers, qui se sont tenus par visioconférence début novembre, s'étaient conclus sans avancée.

La rencontre aura lieu en présence de responsables d'Afrique du Sud, actuellement à la tête de l'Union africaine.

Le Soudan proposera que les experts de l'Union africaine se voient accorder "un plus grand rôle" dans les négociations pour aboutir à un accord contraignant au sujet du remplissage et de l'exploitation du barrage, a ajouté Suna, citant un responsable soudanais sous couvert d'anonymat.

Le Caire, mais aussi Khartoum, en aval du fleuve, souhaitent un accord légalement contraignant, notamment sur la gestion du barrage. Addis Abeba, qui juge le Gerd essentiel à son développement, y est réticente et soutient que l'approvisionnement en eau de ces pays ne sera pas affecté.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.