Sahara Occidental: Guerre au Sahara occidental - Difficultés logistiques dans les rangs de l'armée marocaine

Rabat — Farid Boukas, chercheur, journaliste et ex-agent des services de renseignements marocains, a évoqué sur sa page Facebook une baisse de confiance et de sérénité au sein du commandement de l'armée marocaine après le déclenchement de la 2e guerre au Sahara occidental.

Il a parlé sur sa chaîne "N24" diffusée sur sa page facebook, du recrutement de 600 agents chargés de mener des campagnes, à travers les réseaux sociaux, de désinformation vis à vis de la cause sahraouie, à l'intérieur et à l'éxtérieur du Maroc

L'armée marocaine a transféré plusieurs de ses soldats blessés lors des affrontements militaires avec l'armée sahraouie vers les hôpitaux de Dakhla et de Smara occupées "dans la discrétion la plus totale sur leur état de santé", ajoute M. Boukas, citant des "sources fiables".

Farid Boukas a également parlé de plusieurs cas de désertions et de désobéissance dans les casernes des territoires occupés voire même au Maroc", notamment "après la mise sur écoute de plusieurs officiers".

M. Boukas a évoqué également le manque en termes de soldats déployés, de vêtements, de ravitaillement, d'armes et de munition".

Il a également rappelé les pertes infligées aux forces marocaines par les l'armée sahraouie durant les 50 jours de cette guerre.

Il a évoqué, d'autre part, "l'oppression qu'il avait subie par les services de renseignements marocains ainsi que leurs campagnes menées contre lui sur les réseaux sociaux".

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.