Niger: Le bilan s'alourdit après l'attaque de deux villages dans l'ouest du pays

(Photo d'archives) - Les forces armées nigériennes mènent une formation d'engagement de leader clé avec le 20e groupe de forces spéciales pendant Flintlock 18 au Niger, en Afrique, le 16 avril 2018. Ces soldats se sont entraînés avec les forces partenaires pour partager leurs expériences et accroître l'interopérabilité pour la sécurité et la stabilité régionales.

Au Niger, le bilan ne cesse d'augmenter après les attaques menées dans deux villages différents du département de Ouallam dans l'ouest du pays, dans la zone des « trois frontières », proche du Mali et du Burkina Faso. On parle désormais de 100 victimes.

Selon le maire de la commune de Tondikiwindi qui administre les villages ayant subi les attaques, il y aurait pour l'instant 70 morts à Tchombangou et 30 à Zaroumdareye, des chiffres également confirmés à RFI par le gouverneur de la région.

Les deux villages sont situés à environ 120 kilomètres au nord de la capitale Niamey, dans la région de Tillabéry à la frontière du Mali et du Burkina Faso. Cette zone dite des « trois frontières » est une cible régulière pour les jihadistes.

Une vengeance suite à la mort de deux jihadistes

Le maire parle de deux colonnes de centaines de terroristes venus à moto. Selon des sources concordantes, ce raid serait une vengeance suite à la mort de deux éclaireurs des groupes tués par les groupes d'auto-défense du village.

Ce dimanche après midi, une délégation officielle menée par le Premier ministre Brigi Rafini et le ministre de l'Intérieur Alkach Alhada s'est rendue sur place afin de « soutenir moralement les populations ».

Le président nigérien Mahamadou Issoufou a présenté ses condoléances aux populations de Tchombangou et Zaroumdareye cet après-midi. Dans un tweet, il a qualifié ces attaques « de lâches et barbares ».

Je voudrais au nom du peuple nigérien et en mon nom propre adresser nos condoléances les plus émues aux populations de Tchombangou et Zaroumdareye, suite à l'attaque lâche et barbare de leur village. Que l'âme des disparus repose en paix et prompt rétablissement aux blessés.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.