Cote d'Ivoire: Bingerville/Village Marchoux - L'Ong « vivons ensemble » offre des vivres et non vivres aux pensionnaires

Des sacs de riz, des cartons de bouteilles d'huiles et des cartons remplis de vêtements, constituent le don de l'Ong « vivons ensemble », fait dans l'après-midi du dimanche 3 janvier 2021, aux pensionnaires du village Marchoux à Bingerville.

« Nous nous réjouissons de cet acte qui est pour nous très louable en ce début d'année. Vous vous êtes déplacez venir nous voir les bras chargés. Que Dieu vous vous bénisse et qu'il vous remplisse de sa bonté. Votre grand cœur qui vous a poussé à nous remplir de joie sera encore plus garni par Dieu », a béni, Adama Koné, Chef adjoint en réceptionnant le don.

Selon lui, cette action sociale restera marquée dans l'esprit des pensionnaires. « En cette période de fêtes de fin d'année où chacun pense à sa famille, vous avez pensez à nous. Cela démontre votre grand cœur. Cela prouve qu'au-delà de votre famille biologique, vous servez l'homme. Vous êtes une femme de bon cœur », a-t-il lancé à l'endroit de Sita Dembélé, la présidente de l'Ong vivons ensemble.

A son tour, Mme Sita Dembélé a retourné cette attention et les remerciements à ses hôtes. A l'en croire, cette action spontanée après des échanges avec quelqu'un qui connait les réalités du village, ne s'inscrit pas dans le cadre des actions de l'ong. Plutôt, venir prendre des bénédictions de ceux qu'elle appelle ses parents. « Les membres de l'ong qui m'accompagnent et moi, sommes venus prendre vos bénédictions pour cette nouvelle année qui débute. Nous allons revenir vous voir avec les bras plus chargés », a-t-elle indiqué.

Il faut rappeler, l'Ong « Vivons Ensemble » a été créée le 23 décembre 2019, à Paris en France. Elle a une section à Abidjan. Elle a pour vocation de développer, soutenir les activités éducatives des enfants handicapés et accroître l'insertion des enfants en situation de handicap dans la vie professionnelle via la création d'un centre de formation et la formation des jeunes filles pour s'occuper de ces enfants.

Le village Marchoux, est à cinq kilomètres du centre-ville de Bingerville. Il abrite des malades de la lèpre. A ce jour, il ne reste que 6 malades dont 1 homme. Ces malades qui vivent avec leurs petits-enfants et enfants sont du 3e âge. Ces familles sont confrontées à de nombreuses difficultés et ne comptent que sur l'aide de bienfaiteurs pour vivre. Le village Marchoux ou Gnankansassi (Dieu merci en Ebrié, langue locale) est créé en 1927. Les pensionnaires au temps du Président Felix Houphouët Boigny (plus de 50), étaient pris en charge sur tous les plans (pensions alimentaires, vêtements etc.)

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.