Guinée: RN1 - Des coupeurs de route sévissent et emportent 20 millions

Dans la nuit du dimanche trois janvier 2021 deux véhicules ont essuyé une attaque diligentée par des bandits armés sur la route nationale numéro 1 entre la commune urbaine de Mamou et la sous préfecture de Tamagaly. C'est d'abord un véhicule de marque Renault immatriculé RC3485P en provenance de Conakry pour la préfecture de Labé et un car en provenance de Dougountounni dans la préfecture de Mali qui ont subi la loi des coupeurs de route.

Selon Mamadou Saliou Diallo qui conduisait l'engin Renault lui et ses passagers ont dû faire une halte pour manger à Tamagaly et quand ils ont repris la route, lui a constaté que deux motos transportant chacune deux personnes armées de fusils militaires étaient à leur trousses, ils ont immobilisé la voiture et ont dépouillé les passagers de menus objets et d'une somme de 20 millions de nos francs et ont continué sans faire de blessés.

Décidés à faire toujours mieux, les 4 lascars ont aussi arrêté un car en provenance de Dougountounni en tirant dans les roues du véhicule pour l'immobiliser.

Pris de peur le chauffeur s'est arrêté et a voulu prendre la poudre d'escampette et les assaillants ont donc ouvert le feu sur deux passagers qui ont été conduit plus tard dans une structure sanitaire proche pour des soins.

Selon les informations données par le chauffeur que la rédaction d'Espace Foutah a rencontré deux sur 4assaillants portaient une cagoule.

Au syndicat des transports de Labé, l'un des responsables en l'occurrence Mamadouba Banks Camara déplore la récurrence des attaques et surtout la léthargie des autorités qui peinent à assurer une des fonctions régaliennes de l'Etat.

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.