Guinée: Futur gouvernement - Souhait de certains citoyens et politiciens

"Gouverner autrement la Guinée", c'est l'engagement pris par le chef de l'Etat pour sa gouvernance de son troisième mandat contesté. Déclaré lors de son investiture le 15 décembre dernier à Conakry, ce mot d'Alpha Condé ne cesse de faire couler des salives dans la cité.

Prévu avant la fin de ce mois de janvier, le futur gouvernement est attendu comme un gain d'espoir du changement.

« Le président a bien dit lors de son investiture, qu'il va désormais gouverner autrement le, moi je pense cela est une bonne idée. Parce qu'il y va dans la lutte contre la mauvaise gouvernance telle que la corruption et beaucoup d'autres choses qui ne font pas bouger ce pays. Je dirais aux autres leaders de voir le peuple et acceptent d'aller au dialogue. Donc, nous attendons du futur gouvernement, une équipe qui sera à l'écoute du peuple comme l'a souhaité le président de la République », a déclaré Ansoumane Fofana, président du PRR.

Comme prévue par la loi, la démission du gouvernement après l'organisation d'une élection, certains citoyens souhaitent que le futur gouvernement soit à l'écoute du peuple.

« Tous les guinéens aujourd'hui ont une attente, celle de voir un gouvernement qui reflète les positions et les différentes déclarations du président de la République. A savoir gouverner autrement, mettre fin à la corruption, à la gabegie financière. Donc, du coup, nous voulons avoir un gouvernement qui donne de l'espoir aux guinéens », a indiqué Julien Dramoun citoyen.

Par la même occasion, Julien Dramou n'a pas manqué de donner son point de vue sur la main tenue d'Alpha Condé dans le cadre du dialogue politique.

« Lorsque le dialogue est idéal, c'est ce que tout le monde recherche. S'il est sincère et franc. C'est-à-dire que toutes les parties prenantes fassent du franc jeu. Je pense que ça va nous permettre de passer cette crise. Une fois, c'est fait et refait, on n'a jamais abouti à un dialogue », a-t-il ajouté.

Dans la perspective de la formation de la nouvelle équipe gouvernementale, qui est très attendue, Kassory Fofana, nommé premier ministre le 21 mai 2018, doit d'abord présenter au président Alpha Condé sa lettre démission ainsi que celle de son gouvernement.

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.