Afrique: MSF prend en charge des blessés suite à des bombardements dans le centre du Mali

communiqué de presse

Les équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) ont pris en charge huit blessés graves suite à des bombardements sur les villages de Bounty et Kikara, dans le centre du Mali, le dimanche 3 janvier 2021.

Après avoir été avertis par des habitants de la présence de blessés ayant besoin de soins médicaux urgents, MSF a appuyé les autorités locales en envoyant deux véhicules pour référer les blessés vers le centre de santé de référence de Douentza.

Huit personnes ont été prises en charge au centre de santé de référence de Douentza. Les patients présentaient des blessures par balles et des lésions dues à des explosions.

Depuis 2017, MSF intervient à Douentza en appui aux différents services du centre de santé de référence tels que les soins d'urgence, la pédiatrie, la néonatologie, la chirurgie d'urgence et la médecine interne. L'association assure également la référence des patients des centres de santé communautaires vers le centre de santé de référence de Douentza, ainsi que le transfert des cas les plus compliqués vers l'hôpital de Sévaré. MSF appuie également trois centres de santé communautaires dans les communes de Boni, Hombori et Mondoro.

A La Une: ONG et Société civile

Plus de: MSF

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.