Afrique Centrale: Le conflit en RCA crée une crise humanitaire en RDC

Des réfugiés centrafricains attendent une distribution d’articles alimentaires et non alimentaires à Mobayi-Mbongo, en République démocratique du Congo.

Des milliers de Centrafricains ont trouvé refuge en RDC après les combats dans la ville de Bangassou dans le sud-est du pays. Depuis, la situation humanitaire se détériore pour les réfugiés et les populations hôtes.

En effet, il s'agit d'une situation assez préoccupante selon le personnel humanitaire présent en République démocratique du Congo.

D'après les derniers chiffres qui datent du 4 janvier, le Haut-Commissariat aux réfugiés a observé un afflux de plus de 10.000 nouveaux arrivants dans le village de Ndu situé dans la province du Bas Uélé.

"Nos équipes sont sur place et elles ont pu parler à ces familles qui ont dû fuir précipitamment en abandonnant tout leur bien derrière eux. Ces personnes, dont beaucoup de femmes et des enfants, sont dans un état de choc. La plupart d'entre eux sont accueillis par des familles d'accueil ou utilisent des abris de fortune le long de la rivière Ubangi. Les besoins les plus pressants sont la nourriture, les abris, les dispositifs sanitaires et les articles ménager de première nécessité", a expliqué Fabien Faivre, chargé de communication du HCR en RDC.

Situation humanitaire alarmante

La situation est difficile pour ces milliers de personnes, rappelle Fabien Faivre. Ils nécessitent une assistance aussi bien des organisations humanitaires que des autorités congolaises.

"Nous travaillons avec différentes agences onusiennes, le gouvernement et des partenaires. Nous assurons que l'accès aux demandes d'asile sur le territoire congolais soit facilité et nous commençons progressivement à identifier les personnes qui ont des besoins spécifiques pour leur venir en aide rapidement. Il faut savoir que le long de la frontière les nouveaux arrivants ne sont pas réellement en sécurité, il y a eu un enfant de sept ans qui a été touché par une balle perdue dans le village de Ndu et nous prévoyons de relocaliser temporairement ces nouveaux arrivants sur un site qui se situe à trois kilomètres plus à l'intérieur, sur un site où ils seront plus en sécurité", a déclaré Fabien Faivre du HCR.

La situation sécuritaire et humanitaire reste déliquescente aussi bien pour les réfugiés que pour les populations hôtes. Le HCR se prépare ainsi à accueillir un plus grand nombre de réfugiés dans les prochains jours.

Et pour Fabien Faivre, le HCR et d'autres partenaires se préparent à accueillir davantage de Centrafricains qui vont venir se réfugier en RDC : "En plus de la situation à Ndu, il commence à y avoir de nouvelles zones d'afflux comme par exemple à Yakoma dans la province du Nord Ubangui. Dans certaines localités d'accueil comme à Ndu, les soins de santé sont inexistants pour les populations locales. Avec cet afflux, le nombre de personnes a presque triplé à Ndu et les communautés locales qui accueillent généreusement ces Centrafricains manquent désormais de ressources pour répondre à leur propre besoin."

La reprise des combats en RCA risque les conditions de vies de ces populations dans les prochains jours. Et beaucoup craignent notamment la publication des résultats définitifs du scrutin présidentiel.

A La Une: Afrique Centrale

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.