Gabon: Année 2020 et perspectives année 2021 - Entretien avec le Dr Franck Elmer Essono Edoh

« Face à la crise sanitaire du covid-19, les modèles curatifs universels se sont montrés vulnérables et inappropriés. Malgré l'organisation internationale de la gestion de la crise sanitaire, la virulence de la pandémie, la croissance du nombre de cas infectés et de décès ont été fonction du niveau de structuration du système sanitaire, de la taille et de la qualité du personnel soignant de chaque pays. Ainsi, pour faire face à la Covid-19 et à toute autre pandémie à venir, chaque Etat devrait promouvoir l'ensemble des savoirs traditionnels et ancestraux pour une résilience à toute épreuve » confirme le Docteur Franck Elmer Essono Edoh.

Quelles ont été vos priorités de développement en 2020 ?

Depuis décembre 2019, la pandémie du covid-19 est la cause de multiples crises à savoir sanitaire, alimentaire, politique et économique sans précédent de par le monde, et notamment au Gabon. Face à cette situation et pour le lancement annuel des formations agricoles actives et à la commande, j'ai coordonné en 2020 le plus vaste programme de formations nommé 1000 Agriculteurs en Herbe pour le Gabon en ma qualité de Responsable des formations de l'ONG Initiative Développement Recherche Conseils (IDRC) Africa.

Avec une population actuelle estimée à 2.230.908 habitants en 2020, le Gabon a relativement une population jeune à hauteur de 60% qui ont moins de 40 ans. Malheureusement, cette catégorie sociale enregistre 45% du taux de chômage national. Conscient des efforts consentis par les autorités compétentes pour solutionner ce chômage juvénile, j'ai contribué à l'intéressement et à la reconversion professionnelle de 400 jeunes dans le secteur agricole, dont l'âge varie entre 18 et 35 ans. Et dont 80% des participants ont un diplôme de Master II dans les domaines suivants : Banque, Assurance, Gestion des Ressources Humaines, Informatique, Ingénierie financière, Gestion des projets, Sociologie, Anthropologie... .

Avec 3,8% du Produit Intérieur Brut (PIB) national, le secteur agricole reste une niche d'opportunités, de richesses et d'emplois. Sur la base des réalités sociologiques, anthropologiques et économiques du pays, mes offres de formations tiennent compte de ma pratique agricole durant des années sur le site Village Agricole GRAINE de Bolokoboué tout en suscitant à terme des vocations professionnelles, des créations d'emplois directs par l'installation de chaque participant sur un site.

Avec plusieurs casquettes connues et reconnues, pourriez-vous vous présenter ?

C'est fort de ma riche expérience du terrain gabonais et de mes contributions lors de la conception, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des projets voire programmes que le Gabon a organisé depuis 2014 que j'ai forgé ma posture de chercheur indépendant et d'acteur majeur de la société civile. De manière simplifiée, je suis le Docteur Franck Elmer Essono Edoh, Sociologue du développement des territoires, Agripreneur, Coach, Ecrivain, Conférencier et Formateur. Mais de manière générale, je suis Membre ordinaire de la certification RSPO, Membre de la certification FSC, Responsable des projets de la coordination nationale du PAYNCOP, Directeur National Adjoint du Leaders Without Borders Development Centre et Secrétaire Général Adjoint de la coordination nationale de la CEFDHAC.

Quelles sont vos priorités de développement pour cette nouvelle année 2021 ?

Il faut tout d'abord préciser que depuis la période de confinement liée à la pandémie du Covid-19 à aujourd'hui, mes nombreuses activés professionnelles non pas été interrompues. J'ai juste au début basculé en télé travail puis aujourd'hui en présentiel afin d'apporter concrètement des propositions de riposte contre le coronavirus mais également tenir mes engagements professionnels. Comme je le dis très souvent « Seule l'amélioration continue des conditions de vie des populations autochtones et locales m'oblige », j'accompagne continuellement l'Etat gabonais dans ses missions par l'élaboration d'outils d'aide à la décision.

Ce qui m'a permis de traduire ma vision en actes en créant l'Institut de Formation et de Tutorat GIVEN BACK en 2020. En effet, l'expert en politiques sociales inclusives a très vite compris toute l'importance des formations actives certifiantes et de qualité comme levier incontournable du renforcement des capacités opérationnelles pour lutter efficacement contre le chômage. Ainsi, j'organise des formations à la carte en adéquation avec les réelles attentes des potentiels inscrits aux sessions. Aussi, les formations dispensées en 2021 sont les suivantes :

- Dynamiques de groupe

- Secteur agricole (Agriculture & Elevage)

- Foresterie sociale

- Développement des territoires

- Résiliences communautaires urbaines & rurales

- Coaching & leadership

- Entrepreunariat et mentoring

- Développement durable, etc.

Pour les séances de tutorat, elles permettent de diriger les travaux universitaires et écoles supérieures sur la méthodologie de recherche, la rédaction des rapports administratifs, de stage, de licence, de mémoire de Master et mémoire de thèse.

Dans l'optique d'améliorer la qualité de ses prestations, le Directeur Fondateur de l'Institut de Formation et de Tutorat GIVEN BACK (IFTGB) en la personne du Dr. Franck Elmer Essono Edoh s'est mis en partenariat depuis ce mardi 17 octobre 2020 avec le Directeur Général du Cabinet de Conseil et d'Orientation des Elèves, Etudiants et Professionnels (COEP) en la personne de M. Patrick Serge Ondo Assogho.

Conscients des enjeux liés à la formation et au renforcement des capacités opérationnelles comme processus incontournable de mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) au Gabon, la signature de la convention de partenariat entre ses deux (2) cabinets de conseils et d'affaires permettra d'apporter des contributions concrètes lors de la conception, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des projets voire programmes dans tout secteur d'activités.

Aussi, il s'agira de mieux structurer nos critères formatifs pour non seulement permettre une transmission optimale de connaissances voire des savoirs mais également toujours chercher à réveiller le génie humain qui sommeille en chaque individu.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.