Afrique: Les jeunes entrepreneurs font bouger l'Afrique

Les jeunes d'Afrique utilisent le numérique pour mieux vendre des produits locaux sur le continent.

De nombreuses initiatives jeunes, simples et efficaces font bouger les choses en Afrique. C'est le cas de la start-up Sillon Bleu à Goma.

Il est 8 heures à Goma. Dans les locaux de la start-up Sillon Blue, les jeunes agents de l'entreprise sont en pleine réunion pour se partager les tâches à exécuter dans la journée.

Ces jeunes ont créé, il y a deux ans, une start-up pour répondre aux besoins de plusieurs commerçants congolais qui souhaitent vendre leurs produits en ligne. Il y a quelques années, ces jeunes vendeurs ne pouvaient pas le faire en raison du coût élevé pour créer et héberger un site Web.

Une start-up change les choses

Sillon Bleu accompagnent ainsi gratuitement les jeunes opérateurs économiques dans la création et la mise en ligne de leurs boutiques afin de leur assurer une meilleure visibilité sur le numérique et aux yeux de leurs potentiels clients. Ceux-ci peuvent alors soumettre leurs commandes de façon simple, rapide et sécurisée. Otniel Pilipili, cofondateur de la start-up Sillon Blue, explique comment fonctionne les boutiques en ligne et la motivation à l'origine de leur initiative.

"C'est très simple, vous avez une boutique en ligne et vous vendez par exemple les ordinateurs, les habits ... Vous venez sur la plateforme avec votre téléphone, vous créez votre profil, vous ajoutez des produits et leurs détails et là vous aurez une page qui équivaut à un site internet. Quand vous aurez des commandes, vous les aurez dans votre tableau de bord et vous y repondrez en faisant une livraison. Notre motivation était d'intégrer les technologies les plus récentes dans notre pays, on a vu que c'est nécessaire d'implementer les bonnes technologies dans notre communauté."

Selon Otniel Pilipili, la démarche numérique répond aux besoins de la communauté car elle permet de donner aux vendeurs de biens et services la possibilité de d'élargir leurs activités en ayant accès à d'autres opportunités de vente en ligne.

Des boutiques virtuelles

À Goma, de nombreux jeunes commerçants ont déjà créé leurs boutiques en ligne. Ceci permet au réseau de s'agrandir, selon Otniel Pilipili.

"Cette technologie répond aux besoins de la population. Être visible et se taper les nouvelles opportunités sont des choses prioritaires pour les détenteurs des boutiques en ligne. Quand ils commencent à utiliser cette technologie, nous voyons toujours un impact que cela crée. Et nous réalisons que nous sommes en train d'oeuvrer dans une bonne voie. À Goma nous avons plus de 26 boutiques et notre communauté a plus de 50 personnes et ça commence toujours à accroître, là c'est à Goma seulement."

Parmi les détenteurs de boutiques en ligne - grâce à l'outil développé par Sillon Blue - figure Odon, un jeune entrepreneur de 20 ans. Depuis plus de 2 ans, Odon, vend du matériel informatique. Aujourd'hui, sa boutique en ligne vend des produits à des clients en dehors de la ville de Goma.

"Dans note boutique il y a plusieurs produits. Nous avons les pochettes pour les téléphones, des ordinateurs, des imprimantes et tous les outils informatiques. Pour moi étant commerçant, c'est vraiment efficace avec le système des boutiques en ligne on a facilement accès aux plusieurs clients venant de partout", explique Odon Kibwana, un revendeur informatique.

Des opportunités d'emplois

Aujourd'hui Sillon Blue emploie une trentaine de personnes dont des jeunes filles passionnées du numérique comme Esther, étudiante en informatique. Pour elle, les femmes doivent être aussi innovantes que les hommes dans le secteur du numérique.

"Le rôle que je joue dans le système, je fais la présentation du système aux clients et aux serviteurs qui n'en savent rien, donc je leur explique la fonctionnalité du système. Je fais l'informatique à l'ISC, et j'ai voulu plus developer ma connaissance dans la technologie. Je ne me limite pas à ce que j'ai appris à la faculté, j'ai le goût de developer mes compétences. Selon moi, les capacités qu'ont les hommes, les femmes aussi en ont. J'aimerai encourager les femmes aussi les femmes à se lancer dans la technologie, car elles peuvent apporter quelque chose."

Une ambition régionale

Les résultats escomptés de l'innovation des jeunes congolais ne leur donnent cependant pas le temps de rester sur leurs lauriers. Au contraire, ils sont motivés et prêts à poursuivre leurs rêves, en améliorant leur esprit de créativité. La start-up Sillon Bleu espère ainsi étendre son champs d'action dans les prochaines années.

"Il y a plusieurs fonctionnalités que nous allons revoir pour faire certaines procédures automatiques, on veut réduire le temps création d'une boutique en ligne, de 10 minutes à 3 minutes. Notre siège officiel se trouve ici à Goma, mais nous avons l'objectif de couvrir toute l'étendue de notre pays. Mais aussi nous avons l'objectif d'integrer d'autres pays africains dans le système, comme le Cameroun, Gabon etc. dans le futur proche", se confie Otniel Pilipili, cofondateur Sillon Blue.

Si dans des grandes villes, la vente en ligne est en plein essor, ce n'est pas encore le cas dans d'autres régions de la RDC, en raison du fait que de nombreuses personnes ne sont pas encore connectées à l'internet ou elles ne savent pas comment fonctionne la vente en ligne.

Tagged:

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.