Congo-Kinshasa: La Céni, forcément politisée en RDC

En RDC, le Groupe d'étude sur le Congo (GEC) préconise d'encadrer les activités de la Commission électorale nationale... pas si indépendante.

En République démocratique du Congo, le prochain scrutin présidentiel se déroulera en 2023 mais déjà la question de la réforme de la Commission électorale nationale indépendante se pose.

Le Groupe d'étude sur le Congo (GEC) s'est ainsi penché sur la question et a publié aujourd'hui un rapport à ce sujet. Son titre : "Réforme de la Céni en RDC : de nécessaires garde-fous à l'impossible dépolitisation".

Pour Fred Bauma, chercheur au Groupe d'étude sur le Congo, il semble en effet impossible d'imaginer une Céni tout à fait indépendante du pouvoir politique. Mais la période actuelle, avec le remodelage de la majorité au Parlement, peut offrir la chance d'en améliorer le statut.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.