Afrique du Sud: Conseil des ministres - L'interdiction aux passagers venant du Royaume-Uni et d'Afrique du Sud étendue au 31 janvier

Les passagers en provenance ou qui ont transité par le Royaume-Uni et l'Afrique du Sud durant ces dernières deux semaines ne peuvent toujours pas venir à Maurice. L'interdiction de territoire à ces personnes a été repoussée du 8 janvier au 31 janvier, en raison du coronavirus mutant.

C'est une des décisions du Conseil des ministres ce de vendredi 8 janvier. «Cabinet has taken note of the alarming situation of the COVID-19 pandemic prevailing across the world and the new variant of the virus which has been detected in UK and South Africa. A new variant has also been detected in Nigeria and the Ministry of Health and Wellness is closely monitoring the situation."

A noter (et ce n'est pas dans le compte-rendu du cabinet) que le Royaume-Uni a lui interdit d'accès les ressortissants d'Afrique australe, dont Maurice, hier.

Par ailleurs, le Conseil des ministres a accordé un moratoire d'un an par rapport à l'interdiction des contenants alimentaires en plastique non-biodégradable : «Allow a moratorium until 15 January 2022 in respect of the banning of non-biodegradable single use plastic bowls, cups and trays used by the local food industry for packaging of fresh, pre-cooked/ cooked food products."

A La Une: Afrique du Sud

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.