Cote d'Ivoire: Procès "Alassane Ouattara-La Lettre du Continent" - La 17è Chambre correctionnelle de Paris trouve "diffamatoire" les propos de la publication

« Le président ivoirien perd un procès en diffamation contre un journaliste en France ». C'est le titre d'un article de « Le Figaro » paru le jeudi 7 janvier 2021. Dans une note, publiée ce vendredi 8 janvier 2021, le Conseil de l'Etat de Côte d'Ivoire, apparemment satisfait estime avoir eu gain de cause. « Le tribunal a jugé que les propos publiés par la lettre du Continent en 2017 étaient diffamatoires à l'encontre du Président Alassane Ouattara, ce qui était notre demande et ce que nous avons plaidé », se félicitent Maitres Jean-Paul Benoit et Jean-Emmanuel Blard.

Mieux, dans sa décision, rendue le 7 janvier 2021, la 17ème Chambre correctionnelle de Paris ou Chambre de presse a rejeté la demande de condamnation du Président Ouattara pour procédure abusive et que ce dernier avait été légitime à porter son action devant la justice.

Rappelons que c'est le 2 septembre 2017, que dans un communiqué signé par le Secrétaire général de la présidence de la République, le ministre Patrick Achi, le Président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara a donné à son conseil l'ordre de « mettre en œuvre toutes voies de droit et toutes actions utiles en vue de la sanction de tels agissements et de la réparation des préjudices subis du fait de l'atteint à son image tant sur le plan national qu'international ».

A noter que cette réaction de la présidence fait suite à un article de la Lettre du continent N°759 paru le 30 août 2017 où le bimensuel accuse le Chef de l'Etat, Alassane Ouattara d'avoir fait exploser les fonds souverains ou en d'autres termes les fonds de souveraineté.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.