Congo-Brazzaville: Présidentielle de mars - Pierre Ngolo invite les acteurs politiques à l'apaisement

Le président de la chambre haute du parlement, Pierre Ngolo, a indiqué le 8 janvier, lors de l'échange des vœux avec les sénateurs que son institution jouera pleinement sa partition afin de garantir au Congo une élection présidentielle apaisée.

Il a invité les hommes politiques à la responsabilité et à se hisser à la hauteur des enjeux politiques.

« ... Cette élection devrait se tenir au plus tard le 21 mars 2021, dans la paix et la concorde nationale. Nous devons nous investir pour que ce rendez-vous démocratique ne soit pas une occasion gâchée. A cet effet, nous appelons l'ensemble de la classe politique et toutes les forces vives de la nation à préparer cette échéance en donnant la priorité au Congo », a déclaré Pierre Ngolo.

Il a invité les sénateurs à travailler davantage, en ayant en tête l'idée de ce que trois impératifs caractérisent leur action, notamment renforcer le contrôle physique, mettre en œuvre la décentralisation et confirmer au Sénat son rôle de modérateur et de conseil de la nation.

Au titre du bilan de l'année 2020, malgré la crise sanitaire, la chambre haute du parlement a réalisé un travail remarquable en adoptant 65 textes de loi, contre 53 approuvés en 2019.

Au nombre des affaires votées, on retient, entre autres, les lois de finances 2020 et 2021 et la loi sur la redevance audiovisuelle. A cause de la situation sanitaire due au coronavirus, le Sénat a approuvé la prorogation durant treize fois de l'état d'urgence sanitaire.

Il a aussi, malgré tout, organisé en format restreint, des séances de questions orales avec débats au gouvernement et des questions d'actualité.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.