Ile Maurice: Vol chez James Agathe - Le suspect tabassé inculpé en justice

Après avoir passé quelques jours à l'hôpital SSRN à Pamplemousses, Jean Julien Descombes, un récidiviste notoire de 35 ans et domicilié à Cap-Malheureux, a comparu au tribunal de Pamplemousses le lundi 4 janvier sous une charge de larceny by two individuals whilst being masked. Il a été reconduit en cellule policière.

Jean Julien Descombes n'est pas près d'oublier ce début d'année 2021. Il a été lynché par des membres du public après s'être introduit le 1er janvier au domicile à Pereybère du champion du monde de kickboxing 2013, James Agathe. Son complice, qui a réussi à s'enfuir, est toujours recherché. L'objectif des voleurs était de cambrioler un domicile et ensuite de revendre tout ce qu'ils auraient pu y trouver. Mais ils étaient loin de se douter que leur plan allait tourner au vinaigre car ils avaient ciblé la maison de l'athlète de haut niveau et ex-soldat de la SMF et désormais instructeur de gym.

James Agathe se trouve à l'étage de sa maison quand il aperçoit deux individus cagoulés dans sa cour où il y a une construction. Il descend donc pour voir mais, une fois au rez-de-chaussée, il se retrouve nez à nez avec les deux intrus.

Surpris, ces derniers prennent la fuite emportant du matériel et un pot de peinture. L'un d'eux est rattrapé par des membres du public et il est tabassé. La police de Grand-Baie est alertée. Salement amoché, le présumé voleur est conduit à l'hôpital.

Ce n'est pas la première fois que l'athlète James Agathe se retrouve confronté à ce genre de situation. En avril 2020, un dénommé Evans s'est introduit dans sa salle de gym à Grand-Baie. Il avait surpris le malfrat avec une arme tranchante. James Agathe s'était défendu face à l'agresseur, qui avait atterri à l'hôpital SSRN, à Pamplemousses. Selon le champion du monde de kickboxing, ce n'est pas la première fois que cet individu tente de s'introduire chez lui. Il avait sévi en 2019 mais, après avoir purgé une peine, il a récidivé. Le champion du monde dit préférer ne pas commenter les incidents.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.