Cote d'Ivoire: San Pedro - Après son retour au Pdci-Rda / Nabo Clément, aux populations : « Je suis venu arracher ce qu'on m'a volé »

Le ministre Clément Boueka Nabo, qui a récemment déposé ses valises au Pdci-Rda, est de retour chez lui, après cette décision historique. Il a foulé le sol de sa terre natale, le vendredi 8 janvier 2021. A l'entrée de la ville, il a été accueilli par une liesse populaire.

A pied, à vélo, à moto, en véhicules personnels, hommes, femmes, jeunes et enfants sont venus témoigner leur attachement et leur reconnaissance au "Baobab", comme l'appellent affectueusement ses partisans. Ils sont venus des quartiers tels que Bardot, Colas, Terre rouge, JB, Carrefour Timor, Dafci, Utero, Balmain, Lac, Digbeu, Popo, Séwéké, Diboulé, Bada, Gré Léon, Bernard etc. Au son de la fanfare, à la tête d'un gigantesque cortège long de deux kilomètres, le ministre Nabo Clément debout dans son véhicule toit ouvrant, a tenu à exprimer, sa gratitude et sa confiance aux peuples Krou, Neyo, Bakoué et allogènes.

Dans tous les quartiers visités par ce cortège historique, les populations scandaient :"Le baobab est de retour", "Nabo, nous avons besoin de vous", " Nous ne sommes pas découragés", Nabo ou rien". Pour dire que le ministre Nabo Clément, qui avait à ses côtés le président Gnangui, a toujours fait corps avec la population de San Pedro. Au marché, la colonne de véhicules a eu du mal à se frayer un passage. Pour les législatives à venir, tout porte à croire que le Pdci-Rda triomphera, avec son allié de foi. Des rencontres avec les chefs coutumiers et des communautés, la finale d'un tournoi de football sont prévus.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.