Sénégal: Propagation de la Covid-19 à Kaolack - Plus de 500 malades recensés en dix mois

La contamination au coronavirus s'aggrave de plus en plus dans la région de Kaolack. Depuis l'introduction du virus dans notre pays en mars 2020, jusqu'à la journée d'hier, vendredi 8 janvier, la région de Kaolack a enregistré un effectif de 521 personnes touchées.

Déjà à la date du lundi 5 janvier dernier le district sanitaire avait répertorié 482 malades dont 46 décès (18 au centre de traitement des épidémies et 28 autres dans les différents circuits de prise en charge).

En termes de pourcentage, ce chiffre représente 83% des tests réalisés au cours de la même période. Une situation très alarmante qui continue encore de semer l'inquiétude chez les autorités médicales et le comité régional de gestion des épidémies.

Visiblement, cette recrudescence de la pandémie dans cette partie du centre découle en grande partie de l'abandon manifeste des mesures restrictives recommandées par les autorités sanitaires du pays. Car, dans les marchés, gares routières et autres places publiques ou lieux de rencontre, la plupart des concitoyens ne portent plus leurs masques. La distanciation physique telle que édictée par les spécialistes n'est respectée.

Le lavage des mains et l'utilisation de gels alcoolisés non plus. Le peu de gens qui prennent soin de ces précautions le font souvent de manière maladroite, ou parfois obsolète. Souvent, ils portent leurs masques sans couvrir le nez ou la bouche et renoncent à toutes les formes de comportements préventifs. Ce qui les expose naturellement à la pandémie.

Compte tenu de sa position inconfortable qui installe la région de Kaolack dans une position ouverte à toute forme d'épidémie, les risques de contamination sont aujourd'hui d'autant plus alarmants qu'on puisse l'imaginer. Tous les jours plusieurs milliers de voyageurs transitent par cette région pour rallier d'autres collectivités du pays et aucune voie de contournement n'est réalisée pour abriter les populations des dangers. Les bus de transport qui traversent ses périmètres font régulièrement escale la journée comme la nuit et les contacts entre les personnes qu'ils transportent et les petits commerçants rôdant vont souvent bon train et parfois sans aucune précaution restrictive.

Ainsi, face à cette situation et l'inquiétude d'assister à des lendemains de plus en plus confuses, la région médicale en collaboration avec la croix rouge internationale et les comités de développement sanitaires (Cds) s'est investie sur l'ensemble des quartiers de Kaolack et au niveau des autres contrées de la région pour y dérouler une large campagne de sensibilisation au changement de comportement, les dangers et risques que présente la Covid 19 dans le secteur communautaire.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.