Guinée: Révélation dans le dossier des 171 agents d'ENELGUI - 500 millions de francs décaissés mais aucun centime reçu par les concernés

10 Janvier 2021

Les 171 agents d'Enelgui devenu à nos EDG sont déterminés à ce que toute la lumière soit faite sur la mise en disponibilité spéciale, transformée en licenciement sans fondement par l'Etat guinéen. Pour le faire, ils ont fait recours à toute la documentation nécessaire liée à leur affaire.

A travers des documents brandit par les responsables de ces 171 agents victimes de l'Etat guinéen, il est mentionné qu'un montant de cinq cent millions de nos francs (500.000.000 GNF) a été déboursé pour le paiement de ces retraités. Sur ce document, une liste de 21 personnes dont quatre éléments des agents d'Enelgui y figurent.

En plus, les noms et contacts des nommés Alpha Oumar Baladé syndicaliste à EDG, Aboubacar Sako, syndicaliste à EDG et Aboubacar Camara dit » kawas » pour les intimes tous à la retraite sont sur cette liste.

Selon ce dossier dont nous disposons copie, il est mentionné ceci : « cinq cent millions de francs (500.000.000 GNF) ont déjà été débloqués par M. Baldé au titre du paiement de ces retraités dont 4 éléments de 171 agents de ENELGUI seulement ».

Cette attitude a de plus énervé le collectif des 171 agents et ont déclaré qu'aucun élément du groupe n'a reçu un franc de ce montant. « Nous n'avons rien perçu de cette somme. Peut-être qu'ils ont décaissé pour eux-mêmes. Parmi les 4 personnes qui figurent sur leur liste des retraités aucun n'a reçu un centime ni une poussière des 500.000.000GNF. Nous demandons au chef de l'Etat de prendre le dossier à bras le corps. Parce que parmi nous il y a des handicapés par accidents de travail, des veuves, des aveugles (... ) ».

Affaire à suivre.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.