Afrique: Covid-19 - L'Afrique du Sud inquiète après un afflux de voyageurs venant du Zimbabwe

La frontière terrestre entre le Zimbabwe et l'Afrique du Sud reste ouverte, malgré le Covid-19. Mais suite à un afflux soudain de voyageurs, et aux contrôles sanitaires renforcés, une situation de chaos s'est créé au poste-frontière de Beitbridge. Les autorités sud-africaines craignent que ces queues et ces rassemblements n'ait provoqué une augmentation des transmissions du virus

D'après les tests effectués côté sud-africain, plus d'une centaine de cas positifs ont été détectés au niveau du poste-frontière de Beitbridge en seulement quatre jours. Les autorités de la province sud-africaine du Limpopo appellent donc toutes les personnes qui ont récemment traversé la frontière à se mettre en quarantaine, après avoir été dans ces attroupements qui ont un grand potentiel de propagation du virus.

Une frontière importante

Il s'agit d'une frontière stratégique, puisqu'elle permet les passages entre l'Afrique du Sud et le Zimbabwe mais aussi les échanges avec le Malawi, la Zambie, et le reste de la sous-région. Des milliers de personnes circulent via le poste-frontière de Beitbridge chaque jour, l'un des plus importants de la région.

Mais la situation s'est détériorée avec l'annonce du reconfinement du Zimbabwe. De peur de rester bloquer dans leur pays, de nombreuses personnes travaillant en Afrique du Sud se sont ruées vers la frontière.

Une fois sur place, les camionneurs et les voyageurs sont parfois obligés de passer des jours à attendre, sans masque ni distance sociale, et se retrouvent avec des tests Covid périmés. Les autorités sud-africaines dénoncent aussi l'apparition de faux certificats Covid-19, et doivent donc re-tester tout le monde.

Le ministre de l'Intérieur zimbabwéen affirme que les foules ont été dispersées ce week-end, et promet un retour rapide à la normale.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.